blandan

Sergent Blandan : un nouveau parc de natures multiples

blandan ()

A cheval sur les 3e, 7e et 8e arrondissements, il accueillera le public en 2012. 50.000 Lyonnais y habitent à moins de 20 minutes à pieds. Cet espace sera composé de différents aménagements, tels la plaine des Douves, le solarium, un mur de jeux et une passerelle piétonne.

Il sera six fois plus petit que la Tête d'Or. Mais au milieu d'un habitat très dense, le parc Sergent Blandan (17 ha) constituera un poumon vert, à la lisière des 3e, 7e et 8e arrondissements. 50 000 habitants y habitent à moins de 20 minutes à pieds. Les deux tiers de cet aménagement seront réalisés à la mi 2013, tandis que la partie centrale ne le sera que vers 2015. Cinq portes vont commander l'accès au parc qui sera fermé la nuit.

Blandan est compartimenté en trois espaces distincts : un lieu de repli ouvert sur la ville au nord, l'oasis centrale, perchée, avec une vue panoramique vers le sud et la nature en contre-bas. "50 % du parc est constitué d'espaces ouverts et 50 % fermés", précise Franck Poirier, directeur de l'agence Base. L'ensemble se découvre comme un paysage stratifié. Comme le note le cabinet d'architecte, cette réalisation vient appuyer plusieurs opérations mitoyennes : le réaménagement de la rue Garibaldi, le prolongement du tramway T4, l'arrivée du groupe scolaire Victorien Sardou et la ZAC Berthelot.

Ce parc ne soutiendra pas en revanche le moribond plan piscine. Il ne comportera pas le centre nautique à ciel ouvert projeté par la ville. "Les riverains avaient peur du bruit", nous a confié le maire de Lyon, Gérard Collomb. Il sanctuarise en revanche plusieurs bâtiments, qui accueilleront vraisemblablement des logements étudiants. Parmi ces édifices protégés, le château, érigé au 15e siècle, qui hébergera un hôtel et des buvettes.

blandan ()

Une place polyvalente (1). C'est une mini-Bellecour qui se tient sur l'ancienne place d'armes. Cet espace dégagé sera ouvert de jour comme de nuit. Autour, une voie de desserte va être créée depuis la rue du Repos. On trouve sur les flancs de la place des bâtiments qui seront conservés, vraisemblablement pour être convertis en logements étudiants. A proximité, se niche un square de proximité (2), surtout destiné aux riverains.

"La Vague des Remparts". Entre l'école Sardou et la place polyvalente, une aire de jeux (3) prend la forme originale d'un mur en bois courbe finissant à la verticale. Il héberge un réseau de passages secrets qui débouchent sur des niches, d'où les enfants dévaleront par des toboggans.

blandan ()

Solarium, jardin d'ombre et pelouse centrale. Le fort qui date du début du 19e siècle n'a pas un grand intérêt patrimonial. Il n'empêche, le cabinet en conserve ses remparts qui fonctionnent comme des paravents, compartimentant les espaces.

C'est la partie centrale du parc Sergent Blandan. L'un des bâtiments, au sud, est rasé pour dégager la vue depuis la pelouse centrale (4). Sur la partie est, se dresse une terrasse (5). De part et d'autre, les ailes sont arasées, ne conservant que leur rez-de-chaussée. Elles sont végétalisées et agissent comme des murs anti-bruits. Sur le bastion sud du fort, les amateurs de bronzettes trouveront un solarium (6), avec transats et plages de pétanques. Le nord est à l'inverse un repère de fraîcheur, avec le jardin d'ombre (7).

blandan ()

Une passerelle piétonne (8). Accessible aux personnes à mobilité réduite, elle se fraye un passage entre les arbres, proche du jardin d'ombre. Elle raccorde le fort et la future entrée située au boulevard des Tchécoslovaques.

blandan ()

La plaine des douves (9). Au fil des années, les douves ont été remblayées. Le projet propose de les décaisser d'1,50 mètre pour créer une grande prairie, adaptée aux pique nique et aux jeux de ballons.

Le Glacis (10). La partie sud-est est couvert de dalles. Elle sera demain le laboratoire expérimental de la reconquête de la nature sur la ville. Les pierres seront "perforées, scarifiées, rainurées" pour les rendre fertiles. Et l'on verra des herbes folles et des arbustes progressivement reprendre leur droit.

à lire également
5 commentaires
  1. lyonnais - 3 mai 2011

    Monsieur le président du Grand Lyon,Comment dirais-je! Le T4 ne passe pas vraiment à côté de ce futur parc, n'est-ce pas?

  2. patriceB - 4 mai 2011

    un joli pari en perspective. Bien vu

  3. dany69 - 6 mai 2011

    Je suis un peu déçu par ce projet, on aurait vraiment pu s'attendre à quelque chose de mieux, de nouveau, au lieu d'un simple parc...

  4. fetard - 9 mai 2011

    Ce nouveau parc est desservi par le T2 (le T4 ne le desservira pas mais concernera le même 'grand quartier').Dany69 : vous pensiez à quoi en particulier ? vu le coté très urbain du quartier, un parc est quand même très agréable.

  5. lyonnais - 12 mai 2011

    Cher fetard,Redescendez de la haut de votre colline, où voyez-vous que ce parc est desservi par le T2 ? La station du T2 Av. Berthelot, arrêt route de Vienne est au bas mots à plus de 700 metres d'une entrée de ce parc.

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut