Passi Martial

Sénatoriales dans le Rhône : vers un recours de Passi ?

La liste Front de gauche réfléchit à déposer un recours. Elle affirme avoir relevé des irrégularités dans trois bureaux de vote. Chaque détail compte pour cette liste qui était à 5 voix d’obtenir un siège ce dimanche.

Martial Passi va-t-il déposer un recours, après l'élection sénatoriale de ce dimanche dans le Rhône ? En tout cas, il y réfléchit. En effet, les représentants de la liste Front de gauche ont refusé de signer le procès-verbal qui entérinait les résultats du vote, ce dimanche soir. En cause, des "irrégularités" relevées par les équipes du candidat dans trois bureaux de vote. Selon eux, un homme aurait réussi à voter deux fois. Une voix qui a son importance, puisque la liste de Martial Passi était à 5 voix d'obtenir un siège, et donc à 5 voix d'en retirer un à l'UMP.

Pas de recompte

C'est Gérard Collomb qui, le premier, a réclamé avec véhémence un recompte des voix, un siège en moins pour la droite étant toujours bon à prendre. Mais le sénateur-maire de Lyon n'a pas obtenu gain de cause. Le vice-président du tribunal de grande instance, également président du scrutin, a expliqué qu'aucune anomalie n'ayant été consignée dans les procès-verbaux des bureaux de vote en question, les résultats pouvaient être considérés comme conformes. Peu avant la promulgation des résultats, une annonce contradictoire avait été faite : donnant un siège aux communistes, deux au PS, un à l'UDI et trois pour l'UMP.

Ce sont donc maintenant les communistes qui réfléchissent à l'opportunité de déposer une réclamation.

Faire défiler vers le haut