Queyranne panique

Jean-Jack Queyranne, le candidat socialiste aux régionales vient de demander au CSA de déprogrammer l'émission Ushuaïa de samedi soir sur TF1. Il redoute que cette émission incite les électeurs indécis à voter pour Europe Écologie. Coïncidence, le président actuel de la région a appris ce lundi que dans un sondage à paraître mardi dans Le Progrès, il est talonné de près par Europe Écologie.

Quelle mouche a piqué Jean-Jack Queyranne ? Le candidat socialiste en Rhône-Alpes vient d'envoyer ce lundi une lettre au président du CSA pour lui demander de déprogrammer l'émission Ushuaïa qui doit passer ce samedi 13 mars sur TF1 à quelques heures de l'ouverture des bureaux de vote pour le premier tour des élections régionales. Le président actuel de la région redoute un nouvel effet "Home", du nom du documentaire de Yann Arthus-Bertrand sur le réchauffement climatique que beaucoup d'analystes politiques ont rendu responsable du bon score d'Europe Écologie aux Européennes de 2009.

L'argumentaire de Jean-Jack Queyranne apparaît un brin capilotracté. Il décrit Nicolas Hulot comme une "personnalité qui a pris des positions politiques publiques à plusieurs reprises, notamment dans le cadre du Grenelle de l’environnement". "Même si le sujet annoncé est celui de l’Islande, le magazine grand public « TV Magazine » du dimanche 7 mars indique : "La ligne adoptée par Ushuaïa Nature est claire : la planète qui semble si grande est néanmoins fragile et vulnérable". A l’évidence, une telle prise de position, alors que la campagne officielle s’achèvera le vendredi 12 mars à minuit, devrait appeler de votre part un report de cette diffusion", déclare le candidat socialiste dans un communiqué envoyé à la présidence du CSA et la presse.

Europe Écologie à 4 points du PS en Rhône-Alpes

À première vue, difficile de comprendre ce qui pousse Jean-Jack Queyranne à citer TV Magazine mais le sondage à paraître demain dans Le Progrès peut être un élément d'explication. Le plus valable sûrement. Dans l'enquête réalisée par la Sofres pour Le Progrès, Jean-Jack Queyranne est talonné de près par Philippe Meirieu, le candidat d'Europe Écologie. L'écart n'est que de 4 points (25 % d'intentions de vote pour le PS, 21 % pour le rassemblement écologiste, l'UMP est en tête avec 28 %). Et surtout l'enquête du Progrès révèle que près de 66 % des Rhonalpins ne savent pas encore précisément à qui ils donneront leurs voix.

Jean-Jack Queyranne, qui paraissait jusqu'à présent très confiant quant au vainqueur du duel à gauche lors du premier tour, commence à sentir le souffle d'Europe Écologie sur sa nuque. Il y a quelques semaines, Jean-Jack Queyranne s'interrogeait sur l'éventualité de ne pas fusionner au second tour avec Europe Écologie. Aujourd'hui, ses interrogations concernent plutôt la manière de rester devant. Et elle passe, pour lui, par la déprogrammation d'Ushuaïa. Le PS n'est plus si sûr de sa force. Philippe Meirieu, joint ce lundi soir, s'est dit "surpris" par cette prise de position de Jean-Jack Queyranne.

à lire également
Laurent Wauquiez 10.16 région 2
Dans l'hypothèse où l’élection présidentielle aurait lieu ce dimanche, Laurent Wauquiez n'obtiendrait que 8 % des voix selon un sondage Ifop-Fiducial pour Paris Match, Sud Radio et CNews. Emmanuel Macron, lui, est le président le plus populaire après un an de mandat depuis Jacques Chirac en 2003. C'est une petite claque pour Laurent Wauquiez. Le président […]

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut