Etienne Tête © tim douet
© Tim Douet

Primaires EELV : Tête la première !

Etienne Tête et Emeline Baume constituent le ticket gagnant des primaires EELV organisées ce samedi à Lyon. Ils piloteront la campagne des écologistes aux municipales. Avec la désignation du conseiller régional, la perspective d'une liste d'union PS-EELV de premier tour s'éloigne franchement.

Le pourfendeur de l'OL Land, du périphérique nord et de Charles Millon est sorti vainqueur de la primaire EELV organisée ce samedi à Lyon. Seulement 146 personnes ont pris part au vote. Fort logiquement, Emeline Baume, seule en lice pour la tête de liste féminine, l'a emporté avec 86,71 % des voix (12,29 % de bulletins blancs). Chez ces messieurs, Etienne Tête a frisé l'élection au premier tour (46,2 %), devant Pierre Hémon (28,3 %) et Bruno Charles (25,5 %). Au 2e tour, le conseiller régional a gagné avec 56,4 % des suffrages, contre 42,1 % pour le président du groupe EELV au conseil municipal de Lyon et 1,5 % de bulletins blancs. C'est donc un tandem Baume-Tête qui pilotera la précampagne EELV des municipales de Lyon.

Cette élection a des parfums de revanche pour celui qui avait été viré de l'exécutif municipal en décembre 2009, et qui avait alors été peu défendu par ses camarades écologistes du conseil municipal. Emeline Baume ou lui devrait être la tête de liste EELV aux municipales, à moins qu'une alliance avec Nathalie Perrin-Gilbert ne hisse cette dernière en porte-drapeau des anti-Collomb de gauche. Mais la maire du 1er arrondissement, en refusant de prendre part à cette primaire, voit ses chances d'être numéro 1 s'éloigner. Quoi qu'il en soit, avec Etienne Tête aux avant-postes, l'hypothèse d'une liste commune de premier tour PS-EELV s'éloigne très nettement.

Ce samedi, Stéphane Sacquepée, proche d'Eric Lafond, Nathalie Perrin-Gilbert, des représentants de CAP 21 et du Front de gauche étaient présents à la primaire.

7 commentaires
  1. Epsilon - dim 30 Juin 13 à 6 h 30

    Erreur factuelle de l'article : il y a peu de chance qu'il y ait une alliance EELV-Collomb au premier tour, mais rien n'empêche une alliance EELV-PS. Sauf si vous arrivez à trouver un point commun entre Collomb et le socialisme.

  2. Les Gones pour Gerland - dim 30 Juin 13 à 7 h 51

    Allez Etienne, il faut effectivement changer la gouvernance actuelle. On a besoin de femmes et d'hommes courageux qui se lèvent pour dire non à la mégalomanie...Un souffle d'air citoyen est en train de passer sur Lyon... il est temps !

  3. carton rouge - dim 30 Juin 13 à 13 h 04

    On est confiant pour qu'il lutte encore et toujours contre le stade dépassé et bientôt trépassé à Décines. http://carton-rouge-decines.fr

  4. objecteurdecroissance - dim 30 Juin 13 à 16 h 14

    Etienne Tête est même 'pour la dissolution du Sytral'... et pas seulement. Enfin une bonne idée pour éviter de voir à l'avenir ce qu'on a déjà vu autour du stade et ailleurs ! http://www.lyonvideos.fr/spip.php?article283

  5. Epsilon - dim 30 Juin 13 à 21 h 12

    Intelligent, probe et constructif : il n'a aucune chance...En ce moment ce qui marche, c'est de montrer du doigt sans solution.

  6. grandlyonnaise - lun 1 Juil 13 à 9 h 20

    ah ça sent bon quand epsilon arrive c'est qu'il sent le danger, lui le cireur du GEGE mais lui le spécialiste des pompes à cirer, il arrive à la cheville d'ETIENNE, en termes de probité et d'honnêteté intellectuelle et c'est visible (c'est surtout cela qui le gêne !)

  7. Epsilon - mar 2 Juil 13 à 19 h 24

    Soit vous m'avez mal compris, soit c'est réciproque...Je prétends juste qu'en ce moment, la mode est à montrer du doigt sans proposer de solutions. La marine, par exemple, elle est forte à dénoncer les problèmes, mais on attend encore qu'elle apporte e quoi les résoudre. Elle en est simplement incapable. Donc, à l'instar des partis incapables, elle va baser ses campagnes sur le socialisme et le mariage pour tous. Tête amène un peu d'intelligence dans cet univers nauséabond...

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut