Primaires de l'UMP : les candidats paieront de leur poche

Le coût de ce scrutin est estimé entre 30 000 et 40 000 euros. Une partie sera assumée par les candidats eux-mêmes. Un à deux bureaux de vote seront tenus par arrondissement.

Un à deux bureaux de vote par arrondissement. C'est la réponse de la Ville de Lyon à la demande de la fédération de l'UMP de mettre à disposition des locaux pour ses primaires, les 2 et 9 juin prochains. Un scrutin qui permettra à l'opposition de désigner le challenger de Gérard Collomb aux municipales de 2014. Du matériel sera aussi prêté à l'UMP : chaises, isoloirs, urnes. Et un agent municipal veillant à la sécurité par bureau. "Ce sont les mêmes conditions que pour la primaire socialiste à la présidentielle", nous précise-t-on à la Ville de Lyon.

Dans les jours qui viennent, l'UMP va dévoiler une charte signée par les différents participants. Elle règlera par exemple la question des professions de foi envoyées par les cinq candidats aux militants. Deux débats vont être organisés par TLM et France 3, l'un d'eux en partenariat avec une chaîne parlementaire. Le coût total de ce vote est estimé entre 30 et 40 000 euros par l'UMP. Une partie de ce montant sera réglé par les candidats eux-mêmes.

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut