Andréa Kotarac
©Tim Douet

Présidentielle 2017 : “Mélenchon a eu un ton de présidentiable”

Le conseiller régional Andréa Kotarac, soutien local de Jean-Luc Mélenchon, réagit pour Lyon Capitale au débat de ce mardi soir entre les candidats à la présidentielle, notamment sur la performance du candidat de la France Insoumise.

Lyon Capitale : Comment avez-vous jugé la performance de Jean-Luc Mélenchon hier soir ?

Andréa Kotarac : Il a eu un ton posé et pédagogue. Un ton de présidentiable. Son objectif était de convaincre pour que les gens retiennent un maximum de choses malgré la longueur de l'exercice. Et, selon les enquêtes, comme au premier débat, il reste le plus convaincant. Ça reste des enquêtes, mais ça confirme ce que l'on pensait.

Jean-Luc Mélenchon a semblé moins vindicatif vis-à-vis des autres candidats que dans le premier débat.

Aujourd'hui, il ne veut pas sortir du lot en répétant une phrase choc préparée à l’avance, comme l'ont fait certains candidats hier, mais préfère mettre en avant sa vision globale pour sortir du lot. Il veut faire de l'éducation populaire en parlant d'écologie, des maladies chroniques, de la santé et de tous les autres sujets qu'il a abordés hier et qui sont les enjeux que les Français attendent.

Le débat entre les souverainistes et les pro-Europe a été un des moments importants hier soir. Où se situe Mélenchon ?

Certains nous caricaturent en disant que notre seul truc c'est de sortir de l'Europe. Or, il ne faut pas confondre eurocritique et europhobie. Nous, européens, on l'est, c'est certain. Mais on ne fait pas partie de ces euro-béats qui disent qu'il faut continuer comme avant parce que ce qui est fait aujourd'hui va finalement dégoûter les Européens de l'Europe.

Vous avez l'air de vous réjouir de ce débat d'hier. Jean-Luc Mélenchon va-t-il reconsidérer son choix de ne pas participer au dernier débat de France Télévisions, le 20 avril ?

Non, ce n'est pas le fait d'aller débattre qu'il leur reproche, parce qu'il adore ça, mais c'est la date du débat. C'est du jamais vu. France 2 veut inviter les candidats juste avant le premier tour et ne veut que faire le buzz. Lui, il a dit que le 17 avril était sa date limite pour un débat.

Comment va se passer la suite de la campagne pour Jean-Luc Mélenchon ?

La suite va être très intense. Il y aura un meeting en semaine et un grand meeting par week-end. Je peux aussi dire qu'il y aura des petites surprises la dernière semaine.

2 commentaires
  1. Robes Pierre - 12 avril 2017

    inesP, ils doivent avoir de sacrés dons divinatoires à gauche pour prévoir un Front de Gauche à 20%, JLM n'appellera pas à voter Macron le second tour c'est JLM /LePen , il est donné gagnant à 62/48, le banquier associé ne fera pas illusion.

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut