Perben n'attend plus le Modem

Lassé des ambivalences et des contradictions des leaders du Modem, le candidat UMP, qui se montrait jusque là très optimiste sur les possibilités d'un accord, a durci le ton. "Je veux bien parler du projet, des orientations politiques. Mais si on m'explique que Perben et Collomb, c'est la même chose, et qu'on peut avoir des discussions avec les deux, je ne comprend plus ce qu'est la politique. Pour moi, ce n'est pas ça. Je n'entrerai pas dans les marchandages, ni dans une forme d'enchère pour savoir avec qui s'alliera le Modem"... En conséquence, Perben ne devrait plus attendre longtemps pour présenter ses listes. Il y a quinze jours, c'est Collomb qui semblait désabusé par ses chances d'obtenir une alliance avec le Modem. Mais depuis que deux sondages ont donné Collomb largement vainqueur, les centristes ont semble-t-il "ajusté" leur position... Le secrétaire départemental de l'UMP, Michel Havard, s'est dit en tout cas prêt à tirer les conséquences d'une absence d'accord avec le Modem, en présentant des candidats UMP aux cantonales contre les élus Modem. 'J'ai déjà appuyé sur certains boutons, il en reste d'autres à activer' dit-il, ajoutant cependant dans un grand éclat de rire qu'il ne briguerait pas lui-même la présidence du Département : 'Je suis un homme du XXIe siècle, pas de la 4e République !'

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut