Peillon parachuté dans le Sud-Est

La travailleuse Sylvie Guillaume, adjointe à la mairie de Lyon, hérite de la seconde place, tandis que le pétillant marseillais Karim Zeribi se voit offrir la 3e place éligible et que la figure montante de l'Est Lyonnais, Farida Boudaoud, obtient une quatrième place théoriquement éligible (le PS a 4 sortants, mais il y avait plus de députés à élire en 2004 et le PS avait obtenu un excellent score).

L'arbitrage de la direction du PS laisse cependant pas mal d'ambitions sur le carreau : Thierry Philip, Najat Belkacem et même le député européen sortant Bernard Soulage (il a remplacé Michel Rocard en début d'année)... La mise à l'écart de Thierry Philp a rendu furieux Gérard Collomb, qui dès vendredi soir, a accusé le PS de 'centralisme démocratique' et déclaré qu'il ne se sentait 'aucunement solidaire des choix' effectués. Lors du conseil national samedi matin, le maire de Lyon a donc voté contre les propositions de têtes de listes faites par la première secrétaire Martine Aubry. Il s'est cependant retrouvé un peu isolé : grâce à quelques sacrifices auprès des amis de Bertrand Delanoë et de Ségolène Royal, Martine Aubry a en effet obtenu une quasi-unanimité pour faire valider ses propositions, qui ont obtenu 189 voix pour, 18 abstentions et seulement 14 contre.

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut