Nathalie Perrin-Gilbert © Tim Douet

Nathalie Perrin-Gilbert se paie Madame Z

La grande union de la gauche semble toujours impossible à Lyon. Ce mercredi matin, Nathalie Perrin-Gilbert s'est "payé" le mouvement Z qui veut construire une alternative à la gauche de La République en Marche.

Ce mercredi matin, Nathalie Perrin-Gilbert, la maire (Gram) du 1er arrondissement, a annoncé officiellement sa candidature aux élections municipales de mars prochain. Elle entend porter un programme radicalement à gauche et tend la main à d'autres forces politiques. Mais elle la claque au nez du mouvement Z, un collectif d'une soixantaine de personnalités qui a lancé, dans Lyon Capitale, un appel pour une grande alliance de la gauche :“D'abord, je trouve injurieux que trois hommes se fassent passer pour une femme. Ce soir, nous allons lancer une page Facebook qui s'appellera « Sauvons Madame Z » pour toutes les femmes qui souffrent de discriminations ou de harcèlement. Nous formulerons des propositions pour les femmes et pas des slogans à deux balles”.

“Ceux qui sont derrière Madame Z sont des personnes qui ont renoncé. Ils sont au pouvoir depuis 2001. C'est un faux nez pour mieux cacher des appareils politiques qui misent sur l'amnésie des électeurs. Le PS et les écologistes sont les bienvenus s'ils sortent de la majorité municipale ou métropolitaine. Nous attendons des actes, pas des paroles”, a aussi taclé la maire du 1er arrondissement. La "génération Z" est un mouvement notamment porté par Renaud Payre, directeur de Sciences Po Lyon et co-fondateur du Gram avec Nathalie Perrin-Gilbert en 2013, mais aussi par les écologistes Grégory Doucet et Philippe Meirieu, ou les socialistes Sandrine Brunel et Thierry Philip, qui appellent à l'union de la gauche au nom de l'urgence climatique.

à lire également
raffinerie de Feyzin
Des salariés de la raffinerie de Lyon Feyzin sont toujours en grève et la production à l'arrêt depuis plus d'un mois. La pénurie de carburants qu'ils attendaient pour pouvoir peser dans les négociations n'est jamais arrivée. Ce mardi matin, un nouveau blocage est en cours. 
2 commentaires
  1. SPARTACUS - 4 septembre 2019

    Pour présenter une alternative sérieuse et un projet susceptible d'emporter les suffrages du plus grand nombre, il va falloir trouver un terrain d'entente...

    1. Abolition_de_la_monnaie - 4 septembre 2019

      Lyon ne se gagne ni à gauche, ni à droite, mais au centre.
      Tout candidat qui n'a pas compris cela, ne fait que de la figuration (ou essaye de participer au débat, ce qui est déjà pas mal :o)

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut