Métropole : Bret alerte les maires sur le futur “mastodonte”

Le maire de Villeurbanne a écrit à tous les maires de l’agglomération. Il dénonce un “jacobinisme local” en germe avec la réforme territoriale.

Pourtant peu contrariant à l'égard de Gérard Collomb, le maire de Villeurbanne et premier vice-président de la communauté urbaine ne décolère pas contre le projet de métropole porté par son homologue lyonnais. Déjà, il y a quelques semaines, il était monté au ministère de la Réforme de l'Etat, à Paris, pour dire tout le mal que lui inspirait le texte, alors en discussion parlementaire. Il avait aussi encouragé la députée Pascale Crozon à intervenir dans le débat et à poser des questions – ce qu'elle a encore fait cette semaine.

Cette fois, Jean-Paul Bret va un peu plus loin, en envoyant un courrier aux 58 maires du Grand Lyon pour les alerter sur les conséquences qu'aurait l'adoption du projet de loi, tel qu'il est rédigé. Comment une telle initiative venue de son premier vice-président peut-elle être reçue par le président de la communauté urbaine ?

“Un mastodonte technocratique”

Car Bret y va fort. "Le fonctionnement de la métropole y est insuffisamment défini, l'enjeu démocratique mal pris en compte. Le rôle des communes y est appauvri alors que, pour les habitants, elles demeurent les collectivités de référence", écrit-il. Et d'agiter le spectre de villes transformées "en guichets d'une métropole lointaine et centralisatrice". "Que gagnerons-nous à créer un jacobinisme local, les mairies dépendant d'un mastodonte technocratique ?" proteste-t-il.

Dans sa missive, Jean-Paul Bret pose la question de l'existence de deux polices territoriales, celle de la ville et celle de la métropole. Il s'interroge aussi sur le mode d'élection des conseillers métropolitains, au suffrage direct en 2020. Cette évolution conduira à déconnecter complètement les instances représentatives des communes et de la métropole. "Que se passera-t-il pour une commune qui est en désaccord avec les choix réalisés pour son territoire par la métropole ? Quel moyen aura-t-elle de faire entendre sa voix ?" Sa conclusion tombe : "Nous sommes loin encore de cette métropole à l'organisation idéale qui ferait le bonheur de ses habitants."

à lire également
Suite aux polémiques, Villeurbanne a décidé d'annuler la distribution du guide lyonnais du Petit Paumé, considérant que cette édition porte des propos "racistes et sexistes".
1 commentaire
  1. cléo - 23 juillet 2013

    Merci M. Bret pour votre détermination. La Métropole est un beau projet mais pas s'il se construit en écrasant les communes avoisinantes sous son pouvoir. Bravo Villeurbanne !

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut