Najat Décines © Tim
© Tim Douet

Marseille : les violences physiques ont "plutôt baissé"

Interrogée par Christophe Barbier sur i-télé, au lendemain d'un treizième mort dans un règlement de compte, la porte-parole du gouvernement a affirmé que les violences physiques avaient baissé de 15 % à Marseille.

Au lendemain de la mort d'une treizième personne dans un règlement de comptes à Marseille, la ministre des Droits des Femmes et porte-parole du Gouvernement a tenté d'éclaircir un peu le tableau, sans non-plus dédramatiser. " On savait qu’il y a un problème à Marseille. Tous les élus locaux en attestent et ces faits sont là pour nous le rappeler régulièrement. Manuel Valls, le ministre de l’Intérieur, a pris à bras-le-corps ce sujet", a affirmé Najat Vallaud-Belkacem au micro de Christophe Barbier sur i-télé. Et de rappeler les 230 agents de police supplémentaires et deux zones de sécurité prioritaires au Nord et au Sud de la ville mis en places.

-15 % de violences physiques

Pourtant, alors qu'en juillet 2012, la sénatrice Samia Ghali en appelait à l'armée, la porte-parole du Gouvernement ne voit pas dans les actions mises en place de mesures gadgets. "Ce sont des mesures extrêmement concrètes, qui permettent d’abord aux forces de sécurité de se déployer sur le territoire, aux autorités sur place de travailler ensemble, et donc de mieux identifier les poches de délinquance qu’il faut davantage cibler", a-telle assuré.
"Des événements comme ceux d’hier nous rappellent à quel point cette ville présente encore des fragilités du point de vue de la délinquance, mais en même temps, quand vous prenez les chiffres, vous vous rendez compte que tout ce qui est de l’ordre des violences physiques, a plutôt baissé ces derniers temps", a argué la ministre avançant une baisse de 15 % des violences physiques, 16 % des cambriolages. "Il y a des effets de la politique que nous menons, qui prennent du temps. Il faut en permanence redire qu’à Marseille comme ailleurs l’Etat de droit doit prévaloir, évidemment". Ce mardi soir, le Premier ministre a annoncé le renfort sur Marseille de 24 policiers supplémentaires et d'une compagnie de CRS.

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut