© Tim Douet
Article payant

Lyon : une eau toujours trop chère ?

Au 1er janvier 2018, le tarif moyen de l’eau à Lyon est évalué à 3,13 euros le mètre cube. Pour un foyer de quatre personnes, consommant en moyenne 120 m3 d’eau par an, le budget annuel avoisine les 376 euros, abonnement compris. L’eau lyonnaise est-elle toujours trop chère ? Décryptage.

Avec un prix moyen de l’eau en France à 3,52 euros le mètre cube, selon une enquête de Nus Consulting, Lyon fait figure de bon élève avec ses 3,13 euros. Mais qu’en est-il face aux autres grandes villes ? Selon les données de l’Observatoire national des services d’eau et d’assainissement (ONSEA), Toulouse et Nice affichent les tarifs les plus élevés avec un coût au mètre cube supérieur à 3,74 euros (tarif au 1er janvier 2017). Quant à Paris, où le prix de l’eau est aligné sur la moyenne nationale, l’eau y coûte 3,51 euros le mètre cube. Strasbourg affiche un tarif des plus avantageux avec une moyenne de 2,87 euros. À titre indicatif, toutes villes confondues, le grand écart des tarifs opposerait Antibes (1,50 €/m3) à Évreux (5,05 €/m3). Néanmoins, l’excellence d’Antibes est à relativiser, car ce tarif n’est valable que pour les compteurs individuels, jusqu’à 120 m3, au-delà le prix est de 2,85 euros le mètre cube, prix que payent rapidement les abonnés en compteur collectif dans les immeubles. Sur la scène européenne, la France se situe sur la seconde marche, après l’Espagne, des tarifs de l’eau les moins élevés. Le Danemark, en revanche, où la loi interdit toute gestion par DSP, avoisine les 6,61 euros le mètre cube, un choix politique, avec une volonté de limiter les pertes, le gaspillage, mais aussi la pollution. “Quand on leur dit qu’il y a 85 % de rendement dans certaines villes françaises, ils nous prennent pour des fous, qui gaspillent une ressource précieuse, confie un cadre de l’eau. La France est l’un des pays où l’eau est de bonne qualité, à un bon prix.”

Un prix qui pourrait baisser

Il vous reste 70 % de l'article à lire.
Article réservé à nos abonnés.

Connectez vous si vous êtes abonnés
OU
Abonnez-vous

à lire également
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut