Conseil municipal de la ville de Lyon © Tim Douet

Lyon : les élus pro-Kimelfeld créent leur propre groupe politique

Les quatre députés de Lyon, quatre adjoints de Gérard Collomb et cinq autres élus de la majorité, tous proches de David Kimelfeld, viennent d'annoncer la création de leur propre groupe politique au sein du conseil municipal. 

Après les attaques de Fouziya Bouzerda contre David Kimelfeld lundi lors du conseil de la métropole, un nouvel épisode s’est joué aujourd’hui dans la bataille politique entre Gérard Collomb et David Kimelfeld. Dans un communiqué envoyé à la presse ce mardi, les élus qui soutiennent la candidature du président de la métropole de Lyon et celle de George Képénékian pour les municipales à Lyon ont annoncé la création de leur groupe politique “Progressistes et républicains” qui sera présidé par Myriam Picot, la maire du 7e arrondissement. 

Un groupe où l'on retrouve tous les élus qui ont publiquement affiché leur séparation avec Gérard Collomb. On y retrouve : Georges Képénékian, Michel Le Faou, Guy Corazzol, Loic Graber, Sylvie Palomino, Anne Brugnera, Hubert Julien-Laferrière, Thomas Rudigoz, Jean-Louis Touraine, David Kimelfeld, Myriam Picot, ainsi que les deux maires d'arrondissement Béatrice Gailliout et Catherine Panassier. Des noms importants puisque sont présents les quatre députés de Lyon et quatre adjoints de Gérard Collomb.

La constitution de ce nouveau groupe marque la nécessité d’une clarification : nous souhaitons porter une parole plus libre, plus autonome dans une majorité à laquelle nous appartenons. (…) Nous nous engageons dans une dynamique de groupe plus collective, plus attentive aux rôles des mairies d’arrondissements et de leurs élu(e)s. Nous souhaitons un groupe ouvert sur nos concitoyens et la société civile”, a déclaré le groupe politique.

Contactée, Myriam Picot a déclaré que ce groupe “pourra s'opposer comme le font d'autres groupes de la majorité”. “Mais l'idée ce n'est pas de faire sauter la majorité parce que l'on a pris l'engagement d'aller jusqu'au bout du mandat”, a-t-elle ajouté. Selon la maire du 7e, “porter cette parole plus libre était devenu plus compliqué dans un groupe (celui de la majorité de Gérard Collomb, NdlR) qui rassemble des sensibilités politiques très différentes”. 

à lire également
Georges Képénékian, au meeting d’entrée en campagne de David Kimelfeld, le 16 octobre 2019 à Lyon © Antoine Merlet
Alors que leur parti soutient officiellement Gérard Collomb, Anne Brugnera, Hubert Julien-Laferrière, Thomas Rudigoz et Jean-Louis Touraine, les quatre députés LREM de Lyon ont officiellement annoncé leur soutien à Georges Képénékian, proche de David Kimelfeld, pour les élections municipales de 2020.

Laisser un commentaire

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut