Stéphane Bouillon
© Tim Douet

Lyon : La procession du 8 décembre de Génération Identitaire interdite

La préfecture du Rhône a interdit la marche de Génération identitaire de Lyon, organisée ce vendredi pour rendre hommage à la Vierge Marie. Une décision prise pour des raisons de sécurité publique.

En ce 8 décembre, il est de tradition que les Lyonnais allument des lumignons, en l’honneur de la Vierge Marie. Une tradition chère également aux membres de Génération identitaire de Lyon. Cette année encore, le mouvement avait organisé une montée aux flambeaux, du Vieux-Lyon jusqu’à la cathédrale de Fourvière. Une procession une fois de plus interdite par la préfecture du Rhône.

Dans un communiqué, la préfecture justifie cette décision en invoquant des raisons de sécurité publique : "Compte tenu des antagonismes avec d’autres groupes extrémistes pouvant déclencher des troubles à l’ordre public en présence de nombreux spectateurs de la fête des Lumières, le préfet du Rhône a décidé d’interdire cette manifestation." Elle fait valoir par ailleurs que les responsables de ce mouvement sont "connus par les services de police pour leurs actions régulièrement violentes" et que le trajet de la procession se trouvait pour partie dans le périmètre de sécurité de la fête des Lumières.

La procession organisée par le diocèse de Lyon aura, elle, bien lieu. Elle partira à 18h de la Cathédrale Saint-Jean et sera sécurisée par les forces de l’ordre.

Sollicités par Lyon Capitale, les identitaires n’ont pas souhaité réagir. Pour l’instant, l’évènement Lugdunum Suum n’a pas été annulé sur leur compte Facebook. Cette interdiction est une mauvaise nouvelle de plus pour le groupuscule d’extrême droite, dont cinq membres ont été condamnés pour l’occupation d’une mosquée à Poitiers.

à lire également
La commission d’enquête sur la lutte contre les groupuscules d’extrême droite en France, passée par Lyon en avril dernier, a rendu son rapport la semaine passée. Ils proposent notamment d'accentuer les sanctions lors des reconstitutions de ligues dissoutes et de renforcer les moyens des services de renseignement. 
2 commentaires
  1. Robes Pierre - 8 décembre 2017

    Oh ! Marie si tu savais, ce qu'au nom de la sécurité ils ont osés, pas de risques dans des bouchons archis combles, dans la foule rassemblée aux Terreaux , à Bellecour Place Carnot,etc

  2. Robes Pierre - 8 décembre 2017

    De toutes évidence ça a du échapper aux bien pensants, le 8 décembre est d'abord une fête religieuse chrétienne , un chance Paris n'est pas concerné.

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut