Pascal Blache
© Tim Douet

Lyon 6e : Blache réclame 40 caméras de vidéosurveillance

Suite au braquage de la bijouterie Chambat, ce jeudi matin, le maire du 6e a tenu à exprimer sa colère. Il réclame l’installation de 40 caméras de vidéosurveillance dans le secteur.

Pascal Blache est "en colère". Et il tient à le faire savoir. Cet après-midi, le maire du 6e arrondissement de Lyon a pris la parole devant la bijouterie Chambat, victime d'un braquage ce jeudi matin. "Je suis maire depuis quelques mois seulement, mais c'est déjà la quatrième fois que je me déplace sur les lieux d'un braquage dans le 6e arrondissement", déplore-t-il. "Je pense d'abord aux commerçants du quartier, pour qui ce nouveau braquage est d'une violence psychologique énorme", affirme le maire, qui s'inquiète de ne pas voir avancer le dossier de la vidéosurveillance pour son arrondissement.

Braquages en série

"Nous avons un quartier qui est attractif, avec des magasins haut de gamme. Mais les braquages sont trop nombreux. Je ne veux pas que naisse un sentiment de malaise chez nos commerçants, qui sont en droit d'exercer leur métier en sécurité."

Depuis quelque temps en effet, le 6e arrondissement est la cible régulière des braqueurs. C'est ainsi la deuxième fois en huit mois que la bijouterie Chambat est victime d'un vol de ce genre. Il y a aussi eu la bijouterie Nathan, trois fois, et la bijouterie FG, trois fois en trois ans aussi, sans oublier l'attaque contre la boutique Hugo Boss en avril dernier.

40 caméras

Aujourd'hui, le maire du 6e réclame l'installation de 40 caméras dans un secteur allant du pont Morand et des quais du Rhône jusqu'au carrefour de l'avenue Foch et du cours Vuitton. Coût de l'opération, selon lui : 350 000 euros. Mais ces équipements devront être intégrés dans le plan d'investissement de la ville. Et, de ce côté là, Pascal Blache sent que "ça n'avance pas".

"On me dit que, techniquement, ce n'est pas possible, mais au carrefour juste à côté de la bijouterie, il y a des caméras de circulation. Pourquoi est-ce qu'installer des caméras de vidéosurveillance serait plus compliqué ?" interpelle l'élu du 6e, qui réclame maintenant "que la Ville se positionne". Aujourd'hui, Pascal Blache promet qu'il attaquera de nouveau sur le sujet dès le prochain conseil municipal, lundi prochain.

à lire également
3 commentaires
  1. romain blachier - 16 octobre 2014

    et c'est la bijouterie (qui dispose déjà de caméras) qui paiera les 40 caméras ?ou on paiera tous 40 caméras à la bijouterie avec nos impôts?

  2. Carine - 16 octobre 2014

    Et pourquoi pas ? C'est bien les Décinois qui vont payer la vidéosurveillance pour OL LAND et là mr Blachier on ne vous entends pas...En l’occurrence il ne s'agit pas de caméra pour cette bijouterie uniquement, cessez donc de vouloir faire de la polémique en tronquant les choses.

  3. Epsilon - 17 octobre 2014

    Les caméras de la bijouterie n'ayant pas empêché le cambriolage, je vois pas comment celles à l'extérieur le feront. En plus, elles seront payées par tout le monde. Pourquoi une idée si stupide? L'UMP propose ça partout, est-ce par habituelle démagogie ou possèdent-ils des actions dans les sociétés d'installation de caméra?

Les commentaires sont fermés

Faire défiler vers le haut