Lyon 3e, Najat Belkacem (PS) : quitte ou double

Bombardée porte-parole de Ségolène Royal en 2007, elle n'a pour l'instant jamais prouvé son efficacité électorale. Si elle emporte le canton de Montchat, qui n'est pas franchement un cadeau (58,5 % pour le candidat de droite en 2001), elle gagnera enfin une véritable légitimité politique. Si elle échoue, personne ne lui reprochera, mais elle aura un peu l'étiquette de la candidate des combats perdus d'avance. Pire, si la gauche n'emporte pas le 3e arrondissement, elle ne sera pas élue au conseil municipal, et ne pourra donc pas être adjointe à la mairie centrale. Il lui restera la Région et peut-être le Grand Lyon, assemblées où il est difficile d'exister politiquement.

Participez au débat sur les municipales dans le 3ème arrondissement de Lyon

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut