Les socialistes perdent un siège à la Métropole de Lyon

En finissant quatrième de l’élection municipale partielle, la liste de Lotfi Ben Khelifa perd l’unique siège vénissian estampillé socialiste à la métropole de Lyon.

Après l'élection partielle de Vénissieux, le paysage des élus change très légèrement à la métropole de Lyon, avec notamment la disparition d'un siège socialiste.

En effet, le deuxième tour du scrutin municipal n'a pas souri à Lotfi Ben Khelifa, qui menait la liste à la rose. Avec seulement 12,63 % des voix, celui-ci ne réussit pas à conserver l'unique siège socialiste vénissian à la métropole, celui qu'occupait jusqu'ici Bernard Rivalta, l'ex-président du Sytral. Lotfi Ben Khelifa, employé de la métropole, avait fait savoir qu'il se mettrait au besoin en disponibilité pour exercer un mandat d'élu au conseil métropolitain. Il n'aura finalement pas à choisir.

+1 pour l’union de la gauche, 0 pour le FN

C'est le statu quo pour la liste d'union de la droite et du centre, qu'emmenait Christophe Girard. Avec 32,24 % des suffrages exprimés, elle conserve son unique siège.

La liste d'union de la gauche de Michèle Picard se réjouit de son côté en passant de 5 à 6 sièges à la métropole. La liste de Damien Monchau, le candidat frontiste, au coude à coude avec la liste socialiste, ne réussit pas à obtenir le moindre siège.

Les commentaires sont fermés

Faire défiler vers le haut