Hotefeux
© photomontage

Les Dialogues (Presque) Imaginaires > Episode 4 : Collomb / Hortefeux

Régulièrement, au gré de l’actualité et des différentes prises de position, retrouvez sur lyoncapitale.fr un feuilleton passionnant. Parce que, comme l’écrivait Paul Auster dans La chambre dérobée, "chacun sait que les histoires sont imaginaires. Nous savons qu’elles ne sont pas vraies même quand elles nous disent des vérités plus importantes que celles que nous pouvons trouver ailleurs". Dans ce quatrième épisode (presque) imaginaire, Gérard Collomb discute avec le ministre de l’Intérieur, descendu en urgence de Paris, suite aux débordements et pillages au centre de Lyon durant les manifestations contre la réforme des retraites. Le maire, revenu en catastrophe de son périple asiatique, a tenté de faire bonne figure en convoquant une conférence de presse à l’Hôtel de Ville, une heure plus tôt.

Brice Hortefeux : Alors monsieur le maire, pas trop éprouvé ?

Gérard Collomb : M’en parlez pas monsieur le ministre, avec le décalage horaire, j’ai plus trop les yeux en face des trous. En plus dans les avions, la bouffe c’est pas ça. Air France c’est plus ce que c’était.

BH : Non, je parlais surtout des émeutes à Lyon. C’est incroyable quand même, j’ai rarement vu ça, même dans le 93.

GC : Ahhh mais je me laisse pas faire, mais non mais non, vous savez que je suis décomplexé moi en matière de sécurité. Vous avez suivi ma conférence de presse ce matin à la mairie ? J’ai condamné les casseurs de la manière la plus ferme !

BH : Oui, enfin, c’est surtout l’Etat, c’est surtout l’Etat.

GC : Quand même hein. Vous avez vu toutes ces caméras, j’en ai fait mettre partout dans la ville ! Et puis j’ai Internet, un smartphone, un iPad, je suis en contact permanent avec mon équipe, même à l’autre bout de la planète. On m’informe en temps réel !

BH : Justement, il faudrait la tenir, votre équipe, si vous ne pouvez contenir les manifs. Votre Najat, elle n’est pas très responsable. Appeler les lycéens à descendre dans la rue ! Franchement !

GC : C’est une toute petite élue vous savez, toute petite. D’ailleurs je l’ai rappelée à l’ordre de la manière la plus ferme. Et puis c’est d’abord la porte-parole de la Madone des Deux-Sèvres. Charente-Poitou ! Charente-Poitou ! Mais à Lyon, c’est moi le chef ! Oui, le chef à Lyon, c’est moi.

BH : Bon, c’est pas tout, mais j’ai un programme chargé. Vous m’accompagnez à l’Hôtel de Police ? Et puis après on ira faire un petit tour en ville, histoire de rassurer les habitants.

GC  : Euh… Oui. Oui après tout. Je ne dis pas non. Pourquoi pas ? C’est républicain, ça se fait. Remarquez hein, les Lyonnais n’ont pas besoin d’être rassurés. Ils savent que je condamne les violences de la manière la plus ferme. Et puis vous avez vu toutes ces caméras ?

BH  : En l’occurrence, vos caméras, elles n’ont pas arrêté les casseurs !

GC : Non, monsieur le ministre, je parlais surtout des télés, ce matin à la mairie. CNN, Fox News, il y avait même Al-Jazeera ! C’est incroyable quand même, j’ai rarement vu ça. Autant que pour Chérèque !

BH : Vous parlez d’une publicité !

GC : Quand même hein. Tout le monde a bien compris que je condamnais les violences de la manière la plus ferme. Ah ça, tout le monde a bien compris.

BH : Allez, montez ! On va être en retard.

GC : Oh la la… Elle est blindée votre voiture ? Oh la classe ! Moi j’ai une Citroën, une C6. Mais elle est pas blindée. Pas besoin de toute façon, tous les Lyonnais m’appellent Gérard, que voulez-vous, ils m’aiment… Vous savez pourquoi ? Parce qu’ils savent que je suis un maire sécuritaire. Et que je condamne les violences de la manière la plus ferme. La plus ferme. La plus ferme. Ahhh ça oui. Si ça continue faudra que ça cesse. Si ça continue. Faudra. Faudra bien.

à lire également
Raphaël Gauvain (LREM) à l’Assemblée le 27 septembre 2017 © Vincent Isore / MaxPPP
Lyon Capitale s’est penché sur le parcours du rapporteur de la loi sur le secret des affaires, un texte que lanceurs d’alerte et journalistes perçoivent comme une entrave à la liberté d’informer. Le CV du député LREM Raphaël Gauvain ne va pas les rassurer. Cet ancien avocat d’affaires a plus souvent été, dans sa carrière, du côté de Goliath que de David.
20 commentaires
  1. Battling - 20 octobre 2010

    Le modèle lyonnais, fait pour rayonner. 😉

  2. Elyonor - 20 octobre 2010

    BH : Et c'est quoi cette histoire d'étudiants auvergnats qui ne sont plus soignés si leur traitement existe dans leur département d'origine et qui du coup se venge en pillant les commerces comme l'a affirmé votre 1er adjoint dans interview ?GC : Ne vous en faites pas, on va leur filer du Lexomil et tout va rentrer dans l'ordre.

  3. Gérard Eloi - 20 octobre 2010

    Le dialogue imaginaire commence teinté d'un humour de bon aloi.Et puis il y a ceci : ' Justement, il faudrait la tenir, votre équipe, si vous ne pouvez contenir les manifs. Votre Najat, elle n’est pas très responsable. Appeler les lycéens à descendre dans la rue ! Franchement ! 'C'est de la désinformation, donc hélas une forme de manipulation. Ca

  4. Gérard Eloi - 20 octobre 2010

    Le dialogue imaginaire commence avec en toile de fond un humour de bon aloi.Et puis on tombe sur ce dérapage : ' Justement, il faudrait la tenir, votre équipe, si vous ne pouvez contenir les manifs. Votre Najat, elle n’est pas très responsable. Appeler les lycéens à descendre dans la rue ! Franchement ! 'C'est hélas de la désinformation. Peut-être de la manipulation ? Car Najat VB n'a jamais appelé les lycéens à descendre dans la rue. Je ne considère pas les cris hypocrites de vierge effarouchée de Havard comme ' paroles d'évangile'.( PS : désolé pour le quasi doublon, mais le 1er comm était parti avant d'être fini...)

  5. dominique - 20 octobre 2010

    @ Gérard EloiC'est un point de vue. Pour moi, Najat comme Ségolène Royal, ont bien appelé les lycéens à manifester. Ségolène d'abord, Najat à sa suite. Leurs dénégations successives n'y changent rien, malgré l'accent mis sur le mot 'pacifiquement'. C'est difficile de croire le contraire, même en faisant des efforts.

  6. Gérard Eloi - 20 octobre 2010

    @ Dominique,Il faut relire ou réécouter toute la discussion de SR à TF 1. Elle réponde à une question de A. Chabot : Trouvez-vous normal que le PS incite les jeunes à manifester ? ( Je ne sais plus à quelle intervention A. Ch. faisait allusion ?)Et la réponse de SR fut : ' S'ils manifestent, il faut que ce soit pacifiquement, sinon...'Quant à Najat VB, elle a insisté dans un billet blog sur l'importance à permettre aux jeunes de s'exprimer. S'exprimer ne veut pas dire manifester dans la rue ( même pacifiquement !), et encore moins casser.Donc, je persiste et signe : il y a bien eu manipulations de la réelle signification des deux prises de position.En comm à deux billets précédents sur ce blog LyonCap, Jocegaly et moi avions déjà transmis l'intégralité des deux interventions.

  7. dominique - 20 octobre 2010

    @ Cher Gérard EloiJe n'ai rien contre Madame Royal ni contre Najat, que je trouve au demeurant sympathique. Simplement, il faut reconnaître qu'une bourde a été commise par Ségolène (j'ose espérer qu'elle a dérapé), relayée par Najat. Sur le moment on se dit d'accord, c'est une bêtise, mais quand on tente de la justifier, on s'enfonce et ça ne devient plus très responsable. Je suis allé sur le site de TF1 pour retrouver la vidéo (lien à la fin). Je retranscris très exactement les propos de Madame Royal : 'A 15 ans, à 16 ans je pense en effet que les jeunes sont RESPONSABLES, je leur DEMANDE D'AILLEURS de descendre dans la rue mais de façon très pacifique'. Je voudrais bien être d'accord avec vous, mais je ne peux pas ! QUe chacun se fasse son opinion en copiant le lien...http://videos.tf1.fr/infos/2010/mobilisation-des-jeunes-segolene-royal-en-ligne-de-mire-6097742.html

  8. Gérard Eloi - 20 octobre 2010

    Cher Dominique,Je comprends très bien ton message. Néanmoins, je vais y ajouter ceci :1) Dans mon comm précédent, j'avais parlé d'Arlette Chabot, au lieu de Laurence Ferrari ! Désolé pour cette confusion...2) Les propos de SR à cette émission qui devient 'nouvelle controverse' :-------------------- Laurence Ferrari : Le Parti Socialiste est-il irresponsable de pousser les jeunes à descendre dans la rue ?Ségolène Royal : Les jeunes sont assez grands pour savoir ce qu'ils doivent faire. (...) A 15 ans à 16 ans je pense en effet que les jeunes sont responsables et savent pourquoi ils descendent dans la rue. Je leur demande d'ailleurs de descendre dans la rue mais de façon très pacifique. Ils ont leur mot à dire. Au nom de quoi faudrait-il étouffer ce que les jeunes ont à dire ?LF : Donc vous les appelez à redescendre dans la rue dès demain, dès jeudi, dès samedi ? SR : C'est à eux d'en décider.LF : C'est vous qui venez de les appeler à descendre dans la rue. SR : Non, j'ai dit que si ils redescendaient dans la rue il fallait qu'ils le fassent très calmement parce que le pouvoir sinon va exploiter le moindre incident pour décrédibiliser ce mouvement.------------------Dans ton comm, tu avais négligé la troisième question de cette liste, et sa réponse ! Il faut considérer l'ensemble. Et d'accord, c'est un peu un sac de noeuds...Car c'est vrai qu'il y a eu ' Je leur demande...très pacifique...', suivi dans les 30 sec de ' Non,...SI...il faut...pacifiquement'.En +, le ' je leur demande...' était précédé de '...je pense en effet que les jeunes sont responsables et savent pourquoi ils descendent dans la rue...' J'estime que l'ensemble de l'interview doit être pris en considération.Et la question reste posée : elle leur demande de 'descendre', ou que ' si ils redescendent, que ce soit pacifique ?'-------------------Mais est-ce vraiment cette éventuelle 'responsabilité' l'important ? ( Je rappelle que Soubie, lui, a demandé bien plus clairement aux jeunes de descendre dans la rue,...mais pour défendre la réforme !).----------- 3)Quant à Najat, elle a écrit sur son blog : 'Il est heureux que les jeunes s’expriment, il est vertueux que les responsables publics les incitent à le faire en les initiant ainsi aux réalités de la démocratie et aux valeurs d’une citoyenneté active, impliquée et responsable.'Lien pour le billet compet :http://www.najat-vallaud-belkacem.com/2010/10/13/polemique-sur-la-jeunesse-mon-communique-a-la-presse/#commentsNote personnelle : dans l'extrait ci-dessus, je lis -que les jeunes s'expriment, -initiés aux valeurs de la démocratie, -citoyenneté active, impliquée et responsable.Je ne vois pas ( mais je devrais peut-être changer de lunettes ?) d'appel à casser ni à piller dans ce texte. Au contraire !!!------On cause de SR et NVB comme si... Quelqu'un peut-il penser vraiment et sincèrement que ce pourrait être suite à ce passage de SR à la TV ou au billet de NVB ( billet dans lequel démocratie, citoyenneté,...sont si bien en évidence) que des ' casseurs' sont descendus 'encadrer' les jeunes qui voulaient se joindre à un mouvement de manifestation populaire ?

  9. dominique - 20 octobre 2010

    @ Gérard Eloi Ce que vous dites se tient et je suis globalement d'accord. Il est vrai aussi que c'est un peu un sac de nœuds. Je n'ai pas dit que c'était malhonnête de la part des deux élues, mais maladroit, c'est pourquoi j'ai préféré parler de dérapage dans mon commentaire. Bien sûr, on ne peut leur imputer les violences commises, ce serait stupide. Mais peut-être, par fierté, se sont-elles un peu entêtées... Et puis à 15 / 16 ans.... Cette phrase me gêne. Je ne pense pas vraiment qu'on soit responsable et qu'on sache précisément pourquoi on descend dans la rue (même si je l'ai fait comme beaucoup) à cet âge là... C'est quand même ambigu, cet appel aux jeunes, même 'très pacifique'. Et au final, ça a porté tort au mouvement. Quant à Soubie, je n'en parle même pas, tant son 'contre appel' me semble hors de propos. Bonne soirée à vous, c'est bien d'échanger poliment avec de vrais arguments, ce n'est pas toujours le cas sur ce site, qui compte quelques commentateurs intégristes !

  10. Gérard Eloi - 20 octobre 2010

    Nous sommes globalement du même avis, Dominique.Et je suis également très heureux d'avoir fait ta connaissance.T'avais raison, mais j'avais pas tort... - NB : 15-16 ans : il y a beaucoup à dire sur le sujet. (J'ai été prof...)A bientôt

  11. dominique - 20 octobre 2010

    @ Gérard Aloi Je suis en train de lire le blog qui figure à la fin de votre commentaire. Vraiment bien. J'y retourne ! Vous en l'êtes l'auteur ?

  12. Gérard Eloi - 21 octobre 2010

    Oui, Dominique, c'est mon blog.' 1OO pensées' parce que créer 100 jours avant le 22 avril 2007...Je vais bientôt réalimenter, mais débordé... Merci pour cette flatteuse appréciation.

  13. Martin de Givors - 21 octobre 2010

    Dialogue imaginaire...Si on veut, disons presque....C'est l'histoire de deux mecs, l'un est locataire à Paris de la mansarde Elyséenne,et accessoirement Président d'une république en perdition, l'autre à Lyon d'un hotel de ville style bunker, accessoirement aspirant grand batisseur, non de cathédrale, mais de grand stade et au delà promoteur de projets autoroutiers...Bref, ces deux mecs qui se connaissent bien, le premier (celui de Paris) dit au second ( celui de Lyon) ''je pense à vous pour faire partie de mon gouvernement, vous avez toutes les qualités pour faire un grand ministre d'ouverture...ne serait-ce pas une bonne façon aussi pour faire avancer vos projets...Quand je pense que j'ai nommé MERCIER...Ha! celui là, à part de trainer derrière le cul des vaches...Croit-il qu'elles vont voter pourlui, il est con ou quoi c'est à croire qu'il ne sait pas que les vaches ne votent pas et que dire de leur propriétaires''...Et l'autre de répondre...''Je ne dis pas non, mais pas pour l'instant, car j'ai d'autres problèmes de famille à régler, et puis si STRAUSS KAHN n'est pas candidat contre vous pour le renouvellement de votre bail, ce sera moi votre concurrent''...Hahaha ! J'aimeris bien voir celà...Lui rétorque le parision et sur ce...se ils séparent.Quelque temps plus tard, persuadé qu'il n'a aucune chance de concourrir à la succession du mec Parisien et se souvenant de la proposition qu'il lui avait fait, pour se rappeler à son bon souvenir et surtout pour lui faire plaisi, notre mec Lyonnais va de déclarations en déclarations, scandaleuses concernant les ROMS, stupides par rapport à la sécurité et puis celle ci qui vaut son pesant...De conneries écolo...''Pour débloquer la situation du COL (Contournement Ouest Lyonnais) et sous entendu tous les autres projets autoroutiers de l'agglomération, il faut un Lyonnais à l'aménagement du territoire''...C'est son pote MERCIER qui doit apprécier cette offre de service...A ce jour il semblerait que le mec Parisien n'ait pas encore répondu...Peut_être encore vexé par la prétention démesurée à vouloir prendre sa place qu'avait affiché un peu trop vite le mec Lyonnais... Suite au prochain numéro...Lequel , je ne sais pas...

  14. Contribuable Lyonnais - 21 octobre 2010

    P'tain, Touraine est sociétaire de l'Amicale Bouliste de Virieu-le-Grand ? Je ne l'ai jamais vu. Faut déjà aller chercher Virieu-le-Grand si c'est imaginaire... Chapeau bas.

  15. Contribuable Lyonnais - 21 octobre 2010

    Je suis originaire d'Artemare, c'est à côté. Serait-ce une résidence secondaire, une garçonnière, un château, maison de maître (nombreuses dans le secteur) des origines, de la famille, que Touraine serait un bugiste ?

  16. lyonnais - 21 octobre 2010

    Artemare dans l'Ain, sa gare, sa rivière (le Seran), le Grand Colombier Etc...Très belle région.

  17. christian - 21 octobre 2010

    donc, sous peu, on verra apparaitre au budget de la ville de LYON une subvention pour l'assoc bouliste de VIRIEU LE GRAND ..... un pari !

  18. Contribuable Lyonnais - 22 octobre 2010

    ??? Pourquoi les messages sur Virieu-le-Grand qui concernent les dialogues Collomb-Touraine épisode 2 se sont-ils retrouvés ici ?

  19. christian - 22 octobre 2010

    tout simplement par LIEN DE CAUSE A EFFET pardi !

  20. Contribuable Lyonnais - 22 octobre 2010

    Peut-être ne fallait-il pas parler de la garçonnière ?

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut