LEGISLATIVES-RHONE : 29 PARTIS EN COMPETITION

 : Objectif Décroissance, 1 candidat

Mon. : Après la Monnaie, 1 candidat

Gauche

PS : Parti Socialiste (Royal), 13 candidats

MRC : Mouvement Républicain et Citoyen (Jean-Pierre Chevènement), 1 candidat

GSR : Gauche Socialiste et Républicaine, 1 candidat

PRG : Parti Radical de Gauche (Christiane Taubira), 1 candidat

Ecologistes

Verts : Les Verts (Dominique Voynet), 14 candidats

MEI : Mouvement Ecologique Indépendant (Antoine Waechter), 3 candidats

GE : Génération Ecologie (Brice Lalonde), 1 candidat

Centre

Modem : UDF - Mouvement Démocrate (François Bayrou), 14 candidats

LFA : La France en Action (Jean-Marc Governatori), 14 candidats

Droite

UMP : Union Pour un Mouvement Populaire (Nicolas Sarkozy), 14 candidats

CNIP : Centre National des Indépendants et Paysans, 3 candidats

SLE : Parti Social Libéral Européen (Hervé Morin, ex-UDF), 1 candidat

Deb. : Debout la République (Nicolas Dupont-Aignan), 1 candidat

Lib. : Alternative Libérale (Edouard Fillias), 1 candidat

MPES : "Majorité Présidentielle – Environnement et Social", 1 candidat

MP : "Majorité Présidentielle", 1 candidat

UMP-diss : UMP dissidente, 1 candidat

Extrême-droite

MPF : Mouvement pour la France (Philippe de Villiers), 14 candidats

FN : Front national (Jean-Marie Le Pen, 14 candidats

MNR : Mouvement National Républicain (Bruno Mégret), 6 candidats

Inclassables

RIC : Rassemblement Pour l'Initiative Citoyenne (Yvan Bachaud, ex-candidat "lyonnais" à la présidentielle), 11 candidats

Trèfle : Le Trèfle, les Nouveaux Ecologistes, Homme, Nature Animaux, 8 candidats

Nek. : Parti Rachid Nekkaz, 2 candidats

SP : Solidarité et Progrès (Jacques Cheminade), 1 candidat

PMF : Parti des Musulmans de France, 1 candidat

No. : "Liste NOUR", 1 candidat

Div. : Diversité Républicaine, 1 candidat

SE : Sans-étiquette, 6 candidats

à lire également
Alexandre Vincendet / François-Noël Buffet © Tim Douet (montage LC)
Le calendrier s’est brusquement accéléré à droite. Les Républicains veulent désigner leur candidat à la présidence de la métropole dès ce printemps. Le début de campagne entre François-Noël Buffet et Alexandre Vincendet fait en effet rejaillir d’anciennes tensions de la droite locale qu’Étienne Blanc et Laurent Wauquiez veulent rapidement éteindre.

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut