LE PEN FAIT SON SHOW A LYON

Seul l'autre Bruno, Gollnisch, le numéro 2 du FN, a été convié à faire un discours. Dimanche 11 janvier à l'Amphithéâtre de Lyon, près de 3 000 partisans du Front National sont venus soutenir avec ferveur Jean-Marie Le Pen. Pour la mise en scène, un badge lumineux clignotant rouge et bleu a été remis à chaque partisan.

Et Le Pen d'égrener ces thèmes de prédilection : la France en perdition, l'insécurité galopante, "un niveau scolaire écroulé", le record français de prise de tranquillisants... Il s'est érigé en chef de file du combat de la "civilisation contre la barbarie", appelant au "bonheur retrouvé d'être français". En marge du meeting, il s'est déclaré à la presse "plus très inquiet" pour obtenir ses 500 parrainages et a confié perdre avec Chirac "son pire ennemi".

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut