Laurent Wauquiez
© Tim Douet

Laurent Wauquiez en Irak dans le cadre du plan d'action régional

Les 6 et 7 juin, le président de la région Auvergne-Rhône-Alpes s’est déplacé en Irak dans le cadre du programme d’action initié pour les chrétiens d’Orient et les minorités victimes des exactions de Daech.

Accompagné de son vice-président délégué aux Partenariats internationaux, Philippe Meunier, Laurent Wauquiez voulait incarner la continuité de la présence française aux côtés des Irakiens. Son déplacement en Irak, en fin de semaine dernière, visait à montrer la mobilisation de la région Auvergne-Rhône-Alpes avec un fonds d’urgence. Le but est de fournir une aide aux populations irakiennes, notamment les chrétiens d’Orient et les minorités victimes des exactions de Daech dans le cadre du programme d’action initié en leur faveur. Ce déplacement est aussi une occasion de réaffirmer le soutien de la région aux Kurdes et rendre visite aux autorités locales à Mossoul.

Des partenariats pour encourager le retour des populations persécutées

Un plan d’action a également été voté par l’assemblée plénière de la Région en mars 2018 pour poursuivre l’aide d’urgence et encourager la reconstruction et la formation dans la région irakienne. Un partenariat avec l’université de Ninive et une réhabilitation de plusieurs logements à Batnaya, village détruit à 80 % par Daesh, font partie du projet. A la fin de son déplacement, Laurent Wauquiez a rencontré les réfugiés et victimes de Daech à "Esyan Camp", un camp de déplacés situé dans le nord du pays.

Hastag PoseTonWauquiez

Cette visite sera d’ailleurs à l’origine du détournement de la photographie représentant Laurent Wauquiez en costume sur les ruines de la ville. Les internautes détournant l’image ont également posté comme hastag PoseTonWauquiez. Sur le compte Twitter du principal concerné, on peut y lire : "Oui, quand je rencontre des autorités locales, même quand leur territoire à été dévasté par Daesh, je mets un costume. Question de respect. C'est triste que cela échappe à certains", avec en copie le tweet de Bruno Jeudy pour prouver le fact checking : "(...)il était accompagné (par le, NdlR) gouverneur local lui-même en costume cravate".

à lire également
Avec cette formation structurée au sein du parti Les Républicains, qu'il dirige, le président du conseil régional d'Auvergne-Rhône-Alpes veut non seulement dénicher de futurs talents mais aussi devancer Valérie Pécresse et Bruno Retailleau, qui s'apprêtent à lancer leurs écoles.
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux

Nos BD
Faire défiler vers le haut