Geourjon

La fédération UDI de la Métropole dans l'attente des discussions

Pour Christophe Geourjeon, le président de la fédération métropolitaine de l'UDI, la décision nationale du parti, à savoir "suspendre" leur participation à la campagne de François Fillon, s'appliquera à la Métropole de Lyon. Soutien d'Alain Juppé pendant la primaire, il considère que le maire de Bordeaux "reste un choix pertinent pour le pays".

Dans le contexte d'une future mise en examen, annoncé ce mercredi par François Fillon, Jean-Christophe Lagarde a annoncé que l'UDI suspendait son soutien à sa campagne. "Une décision nationale qui s'applique à la fédération UDI de la Métropole de Lyon" indique Christophe Geourjon. "Il était important de faire une pause et de discuter des positions de chacun dans un contexte où les questions qui se posent s'amplifient" poursuit-il.

Des discussions dans lesquelles un potentiel soutien de l'UDI à Alain Juppé pourrait être évoqué. "C'est un choix, qui , je pense, sera en discussion cette semaine" précise Christophe Geourjon, qui avait fait campagne pour Alain Juppé dans le cadre des primaires. "Je continue de penser qu'il a toutes les qualités pour faire un bon président. Mais au-delà des personnes, c'est un projet pour redresser notre pays qui doit être défendu. Je ne crois pas à un sauveur de la France, je crois dans les idées, le projet et l'action".

Ce jeudi, le député LR du Rhône, Georges Fenech, indique apporter son parrainage à Alain Juppé et appelle les élus à faire de même pour assurer un "plan B" à la droite. Une annonce qui fait sourire le président de la fédération métropolitaine UDI : "Il y a quelques mois, Georges Fenech a dit beaucoup de mal d'Alain Juppé, mais je suis heureux de voir qu'il a évolué à son propos". Alors que les conseillers métropolitains peuvent, seulement depuis cette année, parrainer un candidat à l'élection présidentielle, Christophe Geourjon indique ne pas avoir encore fait son choix.

à lire également
rue de la République piétons piétonne
Edito - Le climat a le vent en poupe. Les élus en ont eu vent. Du coup, chacun y va de sa promesse... de campagne. Où se presse la presse (qui ne tombe pas dans le panneau).
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut