L'Assemblée Nationale s'invite au Conseil Municipal

Il avait prévenu, il ne laisserait plus passer des attaques de la gauche sans répondre. C'est ainsi que le conseil municipal s'est transformé l'espace d'une demi-heure en Assemblée Nationale. Le député UMP a déroulé toute la politique sarkosienne en matière de développement social et urbain. Non, l'Etat ne se désengage pas. Sur les 28 millions prévus au plan 2006-2009 pour l'agglo, 27 auront déjà été versés à la fin de l'année. Certes, ce plan se termine en 2009, mais cette année là devra être consacrée à l'évaluation des politiques et à la concertation pour le futur. C'est pour mieux re-partir, explique-t-il, dans un nouvelle étape qui s'inscrirait dans le Plan Banlieue de Fadela Amara, avec de nouvelles priorités. " Nouvelles priorités ", c'est ce qui inquiète les 29 maires du Grand Lyon qui ont interpellé le gouvernement par lettre. Leurs communes pourraient bien sortir du dispositif. Les villes sont classées en quatre catégories selon la gravité appréciée de leur situation. Les catégories 3 et 4 se sentent donc menacées par d'éventuels redéploiements budgétaires. Pourtant, souligne Thérèse Rabatel (GAEC) il ne faut pas s'intéresser qu'aux communes les plus en difficultés, mais aussi maintenir une veille sur les quartiers fragiles, pour éviter que leur situation ne se dégrade. Pour conclure, Gérard Collomb insiste sur l'importance de la continuité dans les politiques de logement et donc la nécessité de ne pas modifier le règles du jeu trop souvent.

Du gazon sur les toits
Christophe Geourjon (Modem) verdirait bien la terrasse des Halles de Lyon. Lors du débat sur la dernière tranche des travaux, il se lance dans un vibrant plaidoyer en faveur de la végétalisation des projets urbains. Pourquoi pas ? répond Gilles Buna l'adjoint chargé de l'urbanisme. La plupart des chantiers en cours prévoient une partie végétale, même les promoteurs privés s'y mettent en végétalisant leurs terrasses. Cela permet une économie d'énergie de 20 % en été et de plus de 30 % en hiver.

La tirelire magique de Richard Brumm
La répartition des budgets confiés aux mairies d'arrondissements génère habituellement des polémiques entre la majorité et l'opposition. Ici, pas du tout. Pour ses premiers arbitrages, le nouvel adjoint chargé des finances a recueilli le satisfecit du maire du 2, Denis Broliquier : " la décision prise concernant la dotation aux arrondissements nous satisfait ".

Sergent Pépère
Pas avant 2013, la première tranche de travaux sera donc livrée juste à la fin de ce mandat. L'ancienne caserne Sergent Blandan doit être reconvertie en parc urbain, mais vers quels usages ? La période des diagnostics semble terminée : amiante pollution, etc. Une première réunion de concertation s'est tenue le 25 septembre. On en est à 180 propositions. Il s'agit maintenant d'étudier les possibilités, voir ce qui se fait dans d'autres parcs urbains d'Europe, recueillir les attentes des habitants et lancer la concertation avec Gérard Claisse, l'adjoint chargé de la démocratie participative. Gilles Buna, adjoint à l'urbanisme prévoit l'élaboration d'un cahier des charges pour janvier 2009.

PETITES PHRASES
Green velvet
Alain Giordano (Les Verts) " je ne vais pas profiter de mon intervention pour critiquer le gouvernement, peut-être même au contraire... ". Gérard Collomb le coupe : " Il ne faut quand même pas tomber d'un excès dans l'autre ! "

Chaque jour j'apprend un mot
De Pierre Hémon (les Verts) à propos de l'hébergement temporaire de personnes extérieures dans des résidences de personnes âges " Il ne faudrait pas laisser croire qu'on va y mettre des délinquants qui vont foutre le wild ". Traduction " Foutre son wild " : manifester une attitude fortement perturbatrice de nature à occasionner des troubles de voisinage pouvant aller jusqu'à la bordélisation généralisée.

B-A BA
Son rapprochement avec le PS a franchi une nouvelle étape. Gilles Vesco (Modem) a été surpris avec un ouvrage de référence : " Le Socialisme pour les Nuls ". Il n'y a d'ailleurs pas le choix, c'est le seul bouquin qui prétend y comprendre quelque chose.

Pierre Gandonnière

(Le blog)

à lire également
Agriculteur traitant un champ aux pesticides – région de Lille, 2016 © Denis Charlet / AFP
Plusieurs maires, en France, ces dernières semaines, ont pris des arrêtés interdisant l’utilisation des pesticides sur leur territoire. A Lyon, les écologistes poussent en ce sens. Et pestent contre le maire, Gérard Collomb.

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut