Philippe Meunier
Philippe Meunier © C. Padilla

“Indignité nationale” : la proposition de Meunier rejetée

La proposition de loi de Philippe Meunier visant à rétablir la condamnation pour “indignité nationale” a été rejetée par l’Assemblée nationale.

Ça ne passe pas pour Philippe Meunier. Le député (UMP) de l'Est lyonnais présentait ce jeudi sa proposition de loi pour rétablir la condamnation pour "indignité nationale" pour les Français partis faire le djihad. Une condamnation "qui a frappé les collaborateurs nazis français à l'issue de la Seconde Guerre mondiale", rappelait Philippe Meunier, interrogé par Lyon Capitale, il y a quelques jours.

"Je souhaite faire perdre la nationalité française à ceux qui combattent nos troupes. Quand on est un binational, on ne peut pas garder la nationalité française quand on tire sur des Français. Quand on n'est pas binational, on ne peut pas être déchu de la nationalité française puisqu'on n'a pas le droit de rendre un citoyen apatride. Mais il faut une condamnation sévère et très symbolique, l'indignité nationale", précisait alors Philippe Meunier. Cette mesure aurait permis d'interdire l'accès à certains postes et à la fonction publique aux personnes condamnées.

Mais, rejeté par la commission des lois et dénaturé par un amendement socialiste, le texte n'a finalement pas même été présenté au vote.

d'heure en heure
d'heure en heure


derniers commentaires
Faire défiler vers le haut