collomb

Gérard Collomb : “Les problèmes écologiques sont devenus fondamentaux”

Invité de Sud Radio ce jeudi, le maire de Lyon a vanté l’importance des problématiques environnementales, lui qui n’a pas toujours porté les écologistes dans son cœur.

Oublié l'épisode des "Khmers verts" ? Ce jeudi, le maire de Lyon était l'invité politique de Sud Radio. Une interview (à écouter ici) au cours de laquelle Gérard Collomb a défendu l'importance des politiques environnementales, tant au plan national qu'au niveau local.

"Le succès des thèses écologistes défendues par le passé est tel que beaucoup de partis se sont emparés de cette question. Les problèmes de réchauffement climatique, de perte de la biodiversité sont des problèmes sur lesquels les uns et les autres réfléchissent maintenant et dont ils s'emparent dans les politiques quotidiennes. C'est vrai au niveau national, mais c'est vrai au niveau local", a indiqué le sénateur-maire de Lyon.

S'il ne s'est jamais ouvertement opposé aux problématiques environnementales, Gérard Collomb a pourtant connu pas mal d'accrocs avec les écologistes, notamment au moment de l'accord passé avec le PS avant la présidentielle de 2012. "Je me suis toujours battu contre les Khmers rouges, je ne plierai pas aujourd'hui devant les Khmers verts !" avait alors lancé le maire de Lyon, dans une interview qui avait suscité la controverse où il dénonçait le "terrorisme intellectuel" des Verts. Une position qui a, semble-t-il, évolué.

Gérard Collomb “frappé par la pollution de l’air en Chine”

Et si son voyage en Chine, en juillet, avait agi comme une révélation ? "J'ai été frappé par la pollution de l'air, confie le président de la métropole au cours de cet entretien. Nous devons agir avant que nous ne connaissions une telle situation. Je suis de ceux qui pensent que les problèmes de réchauffement climatique et de pollution sont des problèmes extrêmement importants et que les responsables politiques à tous les niveaux doivent s'en emparer."

Toutefois, encore aujourd'hui, à Lyon, les épisodes de pollution atmosphérique sont fréquents et intenses, comme celui traversé en mars dernier. Au point que certains élus EELV s'interrogeaient sur les réponses apportées par la mairie à ces phénomènes, ou avançaient qu'il ne s'agissait pas de la priorité de la municipalité. Pour autant, Gérard Collomb assure que, "dans une grande ville comme Lyon, les problèmes écologiques sont devenus fondamentaux".

Les commentaires sont fermés

Faire défiler vers le haut