Europe Ecologie-les Verts : les législatives en ligne de mire

En meeting ce lundi à Villeurbanne, les écologistes s'employaient à convaincre les abstentionnistes. Mais ils donnaient presque l'impression de se résigner à un score décevant à la présidentielle. Leur objectif : les législatives de juin prochain.

Cécile Duflot, secrétaire nationale d'Europe Écologie-Les Verts a été accueillie lundi soir au Transbordeur par plus de 700 militants. L'occasion de donner des nouvelles de la santé d'Éva Joly, victime d'une chute d'escalier. ''Elle va bien'', assure Pascal Durand, le porte-parole des écologistes, animateur de la soirée. Pendant près de deux heures, les tables rondes se sont succédé sur scène. Mohamed Messaï, porte-parole des éboueurs du Grand Lyon, est venu s'excuser au nom de ses collègues ''pour la gêne occasionnée'' lors de la récente grève, tout en déplorant que François Hollande n'ait rien fait pour eux lors de sa venue début mars. Dans la foule, un agent d'entretien aux couleurs de la CGT renchérit : ''Le PS, c'est pire que Sarkozy, il faut voter Eva.''

Mais, en l'absence de cette dernière − et en raison des sondages qui ne voient pas les écologistes décoller −, le meeting se recentre sur les législatives. Les candidats sont venus pour défendre leurs propositions pour le 10 juin. ''L'égalité des chances, il y a la Française des jeux pour ça. Nous, nous voulons l'égalité des droits !', tonne Philippe Meirieu, candidat de la 1re circonscription. Vincent Morland, candidat de Villeurbanne, fait rire le public lorsqu'il évoque les ''khmers verts'', surnom qu'avait utilisé Gérard Collomb pour qualifier le parti écologiste.

Cécile Duflot à la chasse aux abstentionnistes

Rappelant le passé de juge d'instruction d'Eva Joly, Cécile Duflot met en avant leur volonté à lutter contre la corruption. La secrétaire nationale évoque explicitement l'affaire du financement illicite présumé de la dernière campagne du président sortant. S'adressant aux ''déçus du système politique français'', Cécile Duflot veut convaincre les 30 % d'électeurs qui, selon un récent sondage, s'abstiendraient de voter. ''C'est pour cela que nous faisons une campagne différente, nous n'avons pas besoin de jeunes avec des T-shirts'', s'exclame-t-elle. Pourtant, dans le public, quelques militants arborent le fameux T-shirt noir à l'effigie des lunettes rouges d'Eva Joly.

Au sortir du meeting, les avis sont mitigés. ''On ne peut pas baser toute la politique d'un pays sur l'écologie", déclare Gautier, 18 ans, étudiant en sciences économiques. Aude, une interne en pédiatrie de 27 ans, n'est pas de cet avis : ''Je ne suis pas militante, mais ma décision de vote sera énormément influencée par ce que j'ai entendu ce soir.''

4 commentaires
  1. Martin de Givors - 3 avril 2012

    Excepté le député Européen Yves Cochet,des militants de courants minoritaires tel‘’Avenir Ecolo’’et une majorité des membres du MEI d’Antoine WAECHTER, aucun parmi les responsables actuels d’EELV,ainsi qu’Eva JOLY ne semblent s'intéresser franchement à la question Démographique. Ce dont l’humanité ne peut s’affranchir c’est l’augmentation de la population mondiale qui a quasiment doublé depuis 1970 (3,7 milliards à 7 milliards aujourd’hui) et progresse de 1,5 million d’habitants par semaine. Il est incontestable que la poursuite de la croissance démographique, si elle continuait au rythme d’un milliard d’habitants tous les 12 ans, comme pour la période 1999-2011, alors qu’il a fallu des millénaires pour atteindre le premier milliard, conduirait à l’effondrement de toute vie hautement organisée sur terre. Avec des dirigeants plus enclins aux combinaison politiciennes qu’à se préoccuper d’écologie ne nous étonnons pas d'un désastre électoral annoncé et de son impact aux législatives.

  2. David VAILHE - 3 avril 2012

    Émeline Baume, candidate sur la 2e circonscription (1er, 2er, 4e et 9e arrondissement) a également participé à ce meeting : en lieu et place du pouvoir d'achat, le 'pouvoir de vivre !'.- 'Une femme députée écologiste à Lyon, c'est possible'

  3. santillanna - 6 avril 2012

    dommage qu'eva joly n'ait pas encore abordé la formation professionnelle ( par le biais de l'Apprentissage) . l'atisanat étant un pourvoyeur d'emplois ( certains ecologistes) à la difference de la tres grande entreprise qui les supprime ; voici quelques pistes sous forme d'arSubject: Fw: [articles sur la formation par l'apprentissage La formation par l'apprentissage, l'alternance souffrent d'un probleme récurrent, celui d'une méconnaissance de l'ensemble du grand public. Cette formation a été trop longtemps dévalorisée et les jeunes y accédaient trop souvent par défaut. Elle a tout de meme évolué grâce au fait de pouvoir poursuivre des études dans l'enseignement supérieur ( BTS, Ingénieur ..) Mais plus que l'apprentissage, ce sont les métiers manuels traditionnels auxquels il forme majoritairement qui souffrent d'une image négative. Il parait urgent maintenant (crise oblige) de modifier ces représentations.. Ce sont dans les secteurs comme l'hôtellerie, la restauration , les métiers de bouche , le bâtiment , la vente que les ruptures de contrat sont les plus nombreuses. Dans certaines entreprises artisanales ou commerciales, l'apprenti , souvent employé à des taches de nettoyage avec des horaires parfois supérieurs à la durée légale du travail est hélas encore une réalité. Pour éviter ces abus une augmentation du nombre d'inspecteurs chargés de l'apprentissage dans les départements serait d'une nécessité urgente, tout comme la mise en place et la réactivation de la commission départementale de délivrance des agréments (au x employeurs), commission supprimée il y a une quinzaine d'années ( au profit d'une simple habilitation , un engagement du maitre d'apprentissage à former un apprenti. Concernant les centre de formation d'apprentis CFA et leur personnel enseignant qui partagent avec les maitres d'apprentissage la responsabilité de l'enseignement du référentiel de formation correspondant au diplôme préparé, ceux-ci ont effectué des efforts pour mettre la qualité de la formation au cœur du système( visites régulières aux entreprises, charte qualité, adéquation emploi-formation pour les ouvertures de sections, niveau de qualification des enseignants égal ou supérieur à celui des enseignants de LP etc....); dans ce cadre et pour en savoir davantage sur le métier spécifique de professeur en CFA, un ancien enseignant retraité a souhaité au travers d'un ouvrage d'évoquer très succinctement son expérience professionnelle :PROF EN CFA mémoire d'un marginal de l'éducation de jacques LOUBET aux editions edilivre

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut