Etienne relève la tête

L'adjoint congédié compte bien continuer à exercer son droit de critique à l'égard de la municipalité, notamment sur OL-Land. Gérard Collomb aurait contacté Jean-Michel Aulas avant d'évincer le Vert de l'exécutif municipal.

Gérard Collomb a-t-il contacté Jean-Michel Aulas avant de virer Etienne Tête ? Frédéric Poignard, journaliste au Figaro, l'a affirmé hier sur TLM. "Il a préféré appeler le président de l'OL avant de rendre publique sa décision. Le risque étant que l'élu Vert redouble de prises de position contre OL-Land", décrypte un élu. En 2008, Aulas avait fait part de sa colère auprès du maire de Lyon : il ne sait pas tenir ses adjoints, lui avait-t-il reproché.

Depuis son éviction, l'ex-adjoint a engrangé des soutiens, mais peu provenant d'élus socialistes. Certains encouragements sont venus de la droite, comme Philippe Meunier, autre pourfendeur d'OL-Land, qui lui a souhaité "bon courage". En attendant, Etienne Tête s'organise. "J'aurai plus de temps pour faire des recours", prévoit-il, comminatoire. Jouira-t-il de plus de liberté de parole ? "J'en avais déjà beaucoup", note-t-il, le sourire en coin. Il a prévu de reprendre une activité professionnelle s'il ne devenait pas vice-président régional à la suite du scrutin de mars. Et il rachète son ordinateur à la Ville pour conserver ses fichiers personnels.

à lire également
Laurent Wauquiez 10.16 région 2
Dans l'hypothèse où l’élection présidentielle aurait lieu ce dimanche, Laurent Wauquiez n'obtiendrait que 8 % des voix selon un sondage Ifop-Fiducial pour Paris Match, Sud Radio et CNews. Emmanuel Macron, lui, est le président le plus populaire après un an de mandat depuis Jacques Chirac en 2003. C'est une petite claque pour Laurent Wauquiez. Le président […]

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut