Les enfants de l'école Paul Painlevé pendant les activités
© Tim Douet
Article payant

Éducation : à Lyon, les candidats veulent donner du sens aux rythmes

L’heure est à la stabilité après un mandat rendu chaotique par les changements de rythmes scolaires. Le travail à venir porte désormais sur le contenu des temps périscolaires. La campagne se menant sur les thématiques environnementales, une course à celui qui propose le plus de bio dans les cantines s’est ouverte.

Bilan : un mandat éreintant

C’est un mandat éreintant qui s’achève pour la communauté éducative lyonnaise. Il aura été marqué par les directives successives de l’Éducation nationale. Sous François Hollande, l’école est passée à la semaine de quatre jours et demi. Trois ans plus tard, une fois Emmanuel Macron élu, Lyon est revenu au point de départ : quatre journées d’enseignement en maternelle et en primaire.

Il vous reste 86 % de l'article à lire.
Article réservé à nos abonnés.

Connectez vous si vous êtes abonnés
OU
Abonnez-vous

à lire également
En 54 jours de confinement, les adolescents ont dû s’adapter à l’école à distance, à la promiscuité familiale et à l’éloignement d’avec leurs copains. Aujourd’hui, malgré le déconfinement, la période reste incertaine et ils vont devoir attendre encore un peu pour retrouver leurs petites habitudes. Comment les aider à retourner dans la vraie vie, tout en respectant les consignes de sécurité sanitaire ? Comment peuvent-ils gérer au mieux la frustration de cette liberté surveillée ?
Faire défiler vers le haut