Économies et investissement, le leitmotiv budgétaire de Wauquiez

Laurent Wauquiez continue de mettre la région au régime  : 75 millions d'euros d'économie réalisés en 2016 et autant prévus pour 2017. Dans le même temps, le budget d'investissement est annoncé à la hausse, flirtant avec le milliard d'euros.

L'acte est purement local, la présentation du budget 2017 de la région Auvergne-Rhône-Alpes. mais Laurent Wauquiez ne peut s'empêcher de lui donner un aspect national. Déjà le document est baptisé "new deal" en référence au grand plan de relance de l'économie impulsé par Franklin Delano Roosevelt pour reconstruire l'économie américaine après la grande dépression de 1929. La présentation du budget s'achève par une transposition des économies de la région au niveau national. Laurent Wauquiez jure que l'idée ne vient pas de lui, mais depuis quelques semaines, il ne se prive pas de la reprendre. "Si l'État faisait 15 % d'économie sur son budget de fonctionnement comme nous le faisons, le budget serait équilibré en cinq ans", assure Étienne Blanc, premier vice-président en charge des finances.

75 millions d'euros d'économie

Le budget 2017 s'inscrit dans la continuité du premier opus de la majorité de droite au conseil régional. La collectivité va cette année encore opérer des coupes drastiques dans son budget de fonctionnement pour dépenser 75 millions d'euros qu'en 2016. Près d'un tiers du coup de rabot est réalisé sur la convention qui lie la SNCF et la région pour les TER. "Ce qui montre bien le laxisme de la précédente majorité qui payait des passagers fictifs et des trains fantômes", souligne Laurent Wauquiez. Pour l'année à venir, le président de la région va alléger la facture des TER de 20 millions d'euros en ne payant plus les trains qui ne circule pas. Les 55 autres millions sont globalement économisés en interne sur la gestion des achats ou la refonte de la politique de subvention qui a supprimé les intermédiaires. Laurent Wauquiez qui se défend de toute politique d'austérité pointe que les économies réalisées sont redistribuées sur le volet investissement du budget. "Quand on réduit le train de vie des élus de 5,8 millions, on peut financer une dizaine de maisons de santé, l'équipement en vidéosurveillance de trois gares et la rénovation d'un lycée. Nous ne voulons pas faire de l'autorité, mais de la chasse au gaspillage", prévient le premier vice-président des Républicains.

Éxonération de la carte grise pour les véhicules hybrides

La majorité régionale prévoit de flirter avec le milliard d'euros d'investissement (contre 750 millions lors de la dernière année de mandat de la gauche) en 2017 avec des priorités déjà entrevues lors de la première année de présidence de Laurent Wauquiez  : sécurité dans les lycées et les gares (+25 millions), préservation de la ruralité (+ 22 millions), l'emploi (+45 millions) et les projets d'avenir (+18 millions). Parmi les grands investissements, la région va participer au financement de l'A 45 entre Saint-Étienne et Lyon (130 millions d'euros). "C'est une première la région va réinvestir sur les routes", glisse le président du conseil régional.

Sur le volet automobile, Laurent Wauquiez a aussi annoncé que les acheteurs de véhicule propre se verraient totalement exempter des frais de carte grise. À l'échelle du mandat, l'engagement financier est marginal (10 millions d'euros sur un budget annuel de 2,3 milliards d'euros, mais il permet à Laurent Wauquiez de rappeler qu'il n'a pas augmenté les impôts comme il s'y était engagé durant la campagne.

à lire également
Une nouvelle préfète déléguée pour la défense et la sécurité, Emmanuelle Dubée, 40 ans, a pris ses fonctions à Lyon cette semaine. C’est le 1er poste préfectoral pour cette femme de cabinet, notamment passée par l’ENA où elle a côtoyé un certain Emmanuel Macron.
1 commentaire
  1. nico-yzfr6 - 2 décembre 2016

    Le mec il veut construire des autoroutes inutiles et après exonère les véhicules hydrides de CG... Très cohérent !

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut