Deux questions à André Morin

Il espère dépasser les 10 % au premier tour, notamment dans le 8e arrondissement où il se présente.

Lyon capitale : A quoi ressemblerait Lyon si vous dirigiez cette ville ?
André Morin : On veut rétablir la liberté du citoyen qui est menacée : la liberté de stationner, de circuler, de s'exprimer mais aussi de penser. Or il n'y a pas de liberté sans sécurité. Il faut redéfinir la police municipale pour qu'elle fasse des rondes dans les lieux où il y a de l'insécurité : le métro, le tramway, et dans certains quartiers. On veut privilégier l'aide aux victimes plutôt que l'aide aux délinquants. Ils doivent payer. Comme ils sont souvent insolvables, il faut supprimer les aides que la commune verse à leur famille.

Malgré les alertes à la pollution à répétition, dues à la circulation automobile, vous présentez un programme centré sur la défense des automobilistes. Pourquoi ?
Pour la liberté. Il faut que chacun puisse faire son choix. L'automobile ne représente que 14 % de la pollution, selon des travaux internationaux. Pourquoi alors s'en prendre exclusivement à l'automobiliste ? Parce que c'est une proie facile qui ne se plaint jamais et qui rapporte beaucoup. Louis Pradel a fait un très gros travail que les dirigeants actuels sont en train de détruire. Il y avait des voies sur berges qui décongestionnaient la circulation et il y avait des parkings. Collomb et Perben, c'est blanc bonnet et bonnet blanc. Ils envisagent de faire sur les quais de Saône, la même chose que ce qui a été fait sur les berges, ce qui va encore aggraver les problèmes de circulation.

Participez au débat sur les municipales dans le 8ème arrondissement de Lyon

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut