Eric Lafond© TD Lyon TV_005
Photo : Tim Douet

Déchets ménagers : les “trieurs” seraient rétribués

Après avoir proposé une ligne de téléphérique, le centriste Eric Lafond s'attaque à nos déchets ménagers. Pour augmenter le recyclage, il propose que l'usager vertueux soit directement rétribué. Explications.

En 2012, 25,9 % des habitants du Grand Lyon refusaient de trier leurs déchets ménagers. C'est pour les convaincre de le faire et améliorer la qualité du tri existant qu'Eric Lafond (ex-Modem), conseiller municipal du 3e arrondissement de Lyon, propose de modifier la logique de ramassage des ordures. Il y a une dizaine de jours, l'élu, qui ambitionne de se présenter aux municipales l'an prochain, avait proposé une ligne de téléphérique (lire ici).

"Pour le moment, on ne peut pas faire mieux. Pour améliorer cela, il faut changer toute la logique de collecte", estime-t-il. Pour lui, il est primordial de considérer nos déchets comme des matières premières utilisables et non plus comme des encombrants dont on veut se débarrasser. "Pour cela, il faut procéder à un étirement de la chaîne de valeur des déchets et faire de la collecte d'hyper-proximité", explique le centriste.

Vers une diminution des camions

Selon Eric Lafond (photo ci-contre), deux possibilités sont envisageables. "Soit on installe des compacteurs dans les copropriétés et les bennes ne seraient collectées qu'une fois pleines, ce qui permettrait une diminution des charges. Soit on les installe chez des commerçants de proximité qui rétribueraient le particulier à travers un système de points", décrit-il. L'idée est donc d'inciter l'habitant à faire un tri plus poussé pour qu'il y ait une augmentation de la qualité et de la quantité des déchets triés. A la clé, une diminution des camions voire une suppression des rippers.

Eric Lafond étend sa proposition au traitement des eaux usées. En prenant exemple sur Cherbourg, les boues sorties des stations d'épuration alimenteraient des centrales de méthanisation afin de produire de la chaleur et de l'électricité pour les habitants. La construction de ce genre d'usine nécessite 30 millions d'euros.

2 commentaires
  1. Infoskipper1 - jeu 4 Juil 13 à 8 h 37

    Une bonne idée de plus ! Ensuite, reste à convaincre 🙂 Cela est le plus dur

  2. Epsilon - jeu 4 Juil 13 à 12 h 22

    ''Pour lui, il est primordial de considérer nos déchets comme des matières premières utilisables et non plus comme des encombrants dont on veut se débarrasser.'' C'est une très bonne idée! Ça s'appelle l'écologie! Content que le centre s'y mette, même avec 20 ans de retard.

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut