buffet vs Collomb
© Tim Douet

Corruption au Grand Lyon : l'UMP réclame une "mise au point"

Ce jeudi 8 juillet, François-Noël Buffet, le président du groupe UMP au Grand Lyon, a adressé un courrier à Gérard Collomb afin de réclamer des explications sur des "soupçons de malversations" au sein de la Direction de la Propreté du Grand Lyon.

L'opposition demande au président de la Communauté urbaine qu'une "réelle mise au point de cette affaire soit faite aux élus du Grand Lyon". L'initiative de François-Noël Buffet fait suite à des informations de Lyon Capitale. En effet, dans les numéros de juin et juillet du mensuel, nous avions publié des enquêtes sur des pratiques de certains fonctionnaires peu scrupuleux du Grand Lyon : double facturation, fausses factures et soupçons de corruption de fonctionnaires et cadres de la Communauté urbaine. Le Grand Lyon a commencé par nier en bloc, affirmant qu'il ne s'agissait que de problèmes "de management", Gérard Collomb affirmant le matin même de la sortie de notre mensuel de juin, chez nos confrères de Radio Scoop, qu'il n'était pas au courant et "découvrait" les faits tout en ajoutant que Lyon Capitale maniait "la calomnie".

Voir ici

Mais devant des éléments matériels, les responsables de la collectivité ont admis des problèmes d'ordre financier. Lyon Capitale s'est en effet procuré de nombreux documents qui confirment la piste de "pratiques mafieuses", comme le suggère un acteur du dossier. Nous avons décidé de publier en intégralité les deux articles de cette enquête et une partie des documents qui les accompagnent, ainsi que le droit de réponse du Grand Lyon. Il convient de signaler à nos lecteurs que depuis cette affaire, Gérard Collomb et les services de presse de la Ville de Lyon et du Grand Lyon ont décidé de ne plus communiquer la moindre information à Lyon Capitale.

Voir ici

Quand la corruption grangrène le Grand Lyon

Corruption : le Grand Lyon ne voit que des problèmes de “management”

Droit de réponse

à lire également
Rayonnement sur l'Hôtel Dieu
Baron sur ses terres, Gérard Collomb sera à Lyon ce jeudi soir pour l'inauguration du Grand Hôtel-Dieu. Un événement auquel n'ont pas été conviés Laurent Wauquiez, le président du conseil régional, et l'opposition LR à la ville de Lyon. 
46 commentaires
  1. Sans cheveux - 8 juillet 2010

    On avait dit 'pas les vieux'...

  2. Elyonor - 8 juillet 2010

    Encore la faute aux journalistes qui se sentent obligés de dévoiler des combines. Pouvez pas les laisser tranquille. Ils n'ont qu'à écrêter, c'est légal. Je ne corromps pas, j'écrête !

  3. Lumière - 8 juillet 2010

    Oui, bien sûr...Attendez, c'est l'UMP qui donne des leçons de rigueur budgétaire, de financement...? Qui veut lancer une opération 'mains propres' au Grand Lyon ?C'est une blague ?-1 N'oublions pas que c'est Lyon Capitale qui a lancé ces rumeurs (sic.) -2 'si un agent estimait que des faits délictueux avérés étaient couverts par sa hiérarchie, il aurait la possibilité, et même l’obligation de le signaler à l’autorité judiciaire. Cette situation ne s’est jamais produite.'-3 http://www.lyoncapitale.fr/journal/univers/Politique/Corruption-au-Grand-Lyon/Droit-de-reponse

  4. lyonnais - 8 juillet 2010

    A oui pas les vieux, allez ouste dehors. Mais qui est le plus vieux d'entre Buffet et Collomb?

  5. Lumière - 8 juillet 2010

    Non mais sérieusement, quand on voit de quelle manière l'état UMP a mélangé les casquettes, qu'elle a toléré et tolère toujours qu'un ministre soit aussi trésorier de son parti et animateur d'un club de riches contribuables qui participent au financement du parti majoritaire...Que cette situation est inédite dans un parti démocratique.Que M. Bertrand se permette de qualifier les méthodes de la presse de 'fascistes', Le Monde est 'fasciste' aussi ?Bref, quand on assiste à un tel effritement de la morale au plus haut sommet de l'Etat,...les accusations et les demandes d'expliquation d'un zélé serviteur du système Sarkozy prêtent à rire...C'est un peu comme si Fabienne Levy faisait de la politique.

  6. Lumière - 8 juillet 2010

    pardon je voulais dire 'Que cette situation est inédite dans un pays démocratique.' mais il est vrai que pays et parti ont eu tendance à se mélanger dans la tête de certains...

  7. chiffon rouge - 8 juillet 2010

    Oui, encore la faute des méchants journalistes ! Gauche ou droite, ce n'est pas la question, les mêmes causes produisent les mêmes effets...Ci-dessous quelques extraits de l'édito de Libé de ce jour, par JoffrinQuand un pouvoir est embarrassé par une affaire, il recourt à une rhétorique en quatre parties, parfaitement éprouvée, qui forme le vade-mecum du communicant en temps de scandale politico-financier.1) Tout cela est une cabale de presse. Les journalistes sont «des chiens», «des vautours», des «charognards», ils emploient des méthodes «fascistes». Problème : la presse, en l’occurrence, a publié des documents et des témoignages. Ce sont eux qui posent problème et non les commentaires des journalistes.2) C’est un complot politique ourdi par l’opposition «contre la réforme des retraites» ou «contre la majorité». Problème : l’opposition, pour l’essentiel, regarde passer les trains et se cantonne dans la glose marginale.3) Il y a des questions bien plus graves que l’affaire en cours, «le chômage», «les retraites», «la faim dans le monde», etc. Problème : la question du financement légal ou illégal d’une campagne met en jeu la morale publique. Il faut bien en parler.4) Tout cela fait le jeu des extrêmes, du populisme, du Front national etc. Mais qui fait le jeu du FN ? Ceux qui dénoncent les irrégularités ou ceux qui les commettent ?

  8. chiffon rouge - 8 juillet 2010

    Eh ben alors Grand Lyonnais et Lumière, vous n'éclairez plus ? Joffrin est aussi un fasciste ? Libé est aussi un journal poujadiste ? Plenel est aussi un populiste ?

  9. Lumière - 8 juillet 2010

    @ chiffon rouge... J'espère que par cette question vous n'osez pas comparer Lyon Capitale à Libération ou Médiapart... :-p On peut dire des grossièretés sur ce site...mais là, ça dépasserait vraiment trop les bornes. Car dans les deux cas, il ne me semble pas que leur patron ait participé à la rédaction du programme économique du FN en 2002 ou fasse des happenings lors des universités du MNR.PS : Médiapart = 25 cartes de Presse Lyon Capitale = (sic)

  10. Lumière - 8 juillet 2010

    1) Gérard Collomb s'est-il permis de faire ce genre de comparaison à la Xavimmonde Bertrand ?2) L'opposition à Lyon ? connait pas ? 3) Et oui ! Mais qui est au pouvoir depuis 8 ans ? La droite non ?4) Le FN et la droite se sont très bien entendues par le passé en Rhône-Alpes...Que se passe-t-il ? Pourquoi ces crispations ?

  11. chiffon rouge - 8 juillet 2010

    Je ne compare rien. Je constate simplement que vous passez le plus clair de votre temps sur le site de lyon capitale, journal fasciste, front national, MNR, etc, site dont les journalistes n'ont pas leur carte de presse. Et comment faites-vous alors pour aller sur libé et médiapart ??? Il vous reste encore du temps ?

  12. webmaster - 8 juillet 2010

    Lyoncapitale.fr offre un espace de liberté aux internautes.Veuillez néanmoins échanger dans le respect des autres et du site.

  13. chiffon rouge - 8 juillet 2010

    Ah ça y est. Le webmaster est intervenu. Lumière et Grand Lyonnais perdraient-ils leur sang froid ?

  14. chiffon rouge - 8 juillet 2010

    Arfi ? C'est bien le journaliste de Médiapart non ?Le maire de Lyon mis en cause par un deuxième journal localAprès ceux de Lyon Capitale, les journalistes de La Tribune de Lyon ont décidé d'observer un mouvement de grève, pour s'opposer à une censure qui aurait été exercée par leurs propriétaires, des chefs d'entreprise lyonnais proches du maire socialiste de Lyon, Gérard Collomb. Au sein des deux rédactions, les journalistes dénoncent les pressions politiques dont ils ont été l'objet, à l'occasion de la publication d'articles mettant en cause le maire de Lyon. Celui-ci, s'il dément avoir fait pression pour faire limoger des journalistes, a reconnu avoir coupé les budgets publicitaires en faveur de Lyon Capitale. La Tribune de Lyon envisageait de publier un article sur l'audition, le 11 janvier, de M. Collomb par les policiers chargés d'une enquête sur des détournements de fonds des centres Léo-Lagrange, à Saint-Fons, et qui cherchent à savoir si le PS a pu bénéficier de financements occultes. Le patron du journal, Fernand Galula, ami personnel de M. Collomb, s'est formellement opposé à la publication de cet article, préparé par le rédacteur en chef adjoint, Fabrice Arfi. Quelques semaines auparavant, les journalistes avaient déjà dû batailler pour faire paraître un article annonçant des perquisitions menées dans les bureaux de la communauté urbaine par la direction générale de la concurrence et de la répression des fraudes (DGCCRF), chargée par le ministère de l'économie et des finances d'une enquête administrative sur le marché des parkings à Lyon. Sans en débattre en conférence de rédaction, M. Galula a en revanche décidé de programmer un entretien avec M. Collomb, lui envoyant à l'avance les questions par écrit.Sophie Landrin - Le Monde

  15. Elyonor - 8 juillet 2010

    Le système lyonnais commencerait-il à partir en sucettes ou est-ce un vent national ?

  16. Grand Lyonnais - 8 juillet 2010

    Ah non c est pas moi j étais allé chercher mon abonnement en latéral inférieur Jean bouin. Pas trouvé l article du monde dans les éditions de la semaine. T as les refs ?

  17. chiffon rouge - 8 juillet 2010

    Oui mon chéri, j'ai les refs.Le Blog de Robert MarmozEt puis il y a aussi Gérard Collomb. Pendant presque trente ans je l’ai vu en éternel looser voué au rôle de challenger de gauche battu d’avance dans une ville réputée de droite. Je me suis moqué de ses moustaches, de ses grosses lunettes, de ses maladresses. Et je l’ai vu –je l’ai d’ailleurs écrit dans ce blog- se métamorphoser. S’accomplir dans sa fonction. Tout en restant fidèle à ses convictions. Moins à gauche que les miennes, mais les miennes auraient eu moins de chances d’obtenir le succès qu’il a connu. Un samedi après midi de campagne, alors qu’il était au top des sondages, je l’ai raccompagné jusque chez lui dans l’immeuble qu’il habite au dessus de Vaise et de l’autoroute. J’ai réalisé qu’il habitait le même appartement depuis trente ans. Que sa réussite politique ne lui avait pas tourné la tête. Toujours un peu vouté, malgré ses costumes désormais mieux coupés, je l’ai regardé s’éloigner, tout seul, et je rigolais en repensant à cette phrase, un peu naïve, qu’il avait lancée quelques jours plus tôt : « Je voudrais que les Lyonnais m’appellent Gérard ». J’ai eu envie de faire confiance à cette modestie, non feinte. Et puis ce qu’il disait de la ville où je suis né et où j’ai envie de vivre, finalement, le citoyen en moi, sous le journaliste, y était sensible. Je sais que ce n’est pas d’une ville seule que pourraient surgir les solutions aux injustices, aux inégalités de plus en plus criantes et lourdes de conflits à venir. Alors il faut bien y trouver les moyens de tous vivre, le mieux possible, ensemble. Les riches, les pauvres. La droite, la gauche. Développer la ville pour y créer des richesses que l’on puisse mieux partager en favorisant la mixité sociale tout en respectant l’avenir en choisissant le développement durable : voila pour moi le résumé du projet de Gérard Collomb, dans lequel je peux me reconnaitre et auquel j’ai envie d’apporter mon concours dans sa réalisation.

  18. chiffon rouge - 8 juillet 2010

    Si tu es toujours à Jean Bouin je peux t'écrire ton prochain post dans ton style inimitable. Tu veux ?

  19. Grand Lyonnais - 8 juillet 2010

    Ah ok tu parles de cet entretien avec un enqueteur comme témoin. Affaire qui a été traitée il y a 3 ans et pour laquelle il a été totalement mis hors de cause.Ce ne serait pas de l'amalgame honteux1 - je m'appuie sur une question de Buffet pour en faire une vérité 2- j'amalgame avec des ecretements qui sont des indemnité versés à des élus votées en conseil municipal et compare cela à de la corruption 3 - je ressors un article vieux comme mes robes pour une affaire ou Collomb n'avait au final rien à y faireEt bien chers amis c'est exactement cela les méthodes populiste poujadistes et fascistes vous pouvez vérifier en ouvrant les thèses des hitoriens qui ont travaillé sur le sujet.Bravo messieurs dames de nous apporter enfin la preuve que vos méthodes de dénonciations calomnieuses et d'amalgame sont des méthodes fascistes.Je suis heureux, je pars joyeux... Merci merci

  20. chiffon rouge - 8 juillet 2010

    T'as jamais été bien bon du temps que tu pigeais à droite à gauche. Mais là t'es vraiment fatigué. 'Les thèses des historiens' ! Decaux ! Castelot ! Gallo ! Au secours !

  21. Lumière - 8 juillet 2010

    @chiffon rougeTiens tiens, les cours de vie politique contemporaine continuent après 18h00. Pour 'chiffon rouge', le bouclier-gris de Lyon Capitale, qui traque les mots clés 'mégret', 'MNR' (notamment), la politique en France n'est pas bipolarisée.Normal, ils sont 'tous pourris'. Surtout le maire de Lyon.Je cherchais depuis longtemps le nouveau slogan de ce mensuel, ça y'est. Je vous l'offre les amis !

  22. chiffon rouge - 8 juillet 2010

    Soyez plus créatif ! Vous commencez à radoter. Je veux bien discuter mais il faut un minimum de répondant. Si vous répétez sans cesse 'fachos MNR FN tous pourris' c'est un peu juste. Faites fonctionner vos méninges. Sinon je passe à autre chose.

  23. Grand Lyonnais - 8 juillet 2010

    Aucun intérêt tu ne comprendrais pas

  24. Lumière - 8 juillet 2010

    'Sinon je'...Chiffon rouge est vraiment magique.

  25. chiffon rouge - 8 juillet 2010

    Sinon je... quoi ? Vous n'en avez pas assez de répéter toujours la même chose ? Lorsque quelqu'un n'est pas d'accord avec vous c'est 'un fasciste' ? Que vous défendiez votre champion Collomb c'est votre droit le plus strict. Mais au moins faites le avec un minimum de décence, de retenue et d'élégance, avec des arguments de fond. Regardez ce que donnent les déversements haineux avec Bertrand, Lefebvre et Morano dans l'affaire Woerth. Vous vous situez exactement au même niveau, avec le même discours : 'journalistes méchants d'extrême droite'. C'est le syndrome des hommes politiques (hélas, même les plus jeunes en sont atteints). Quand la presse dit du bien d'eux ils font des ronds de jambes et signent des pétitions 'pour la liberté de la presse' 'Libérez Florence Aubenas !' 'Non à la torture !' 'Non à la censure !'. Quand un article est moins élogieux, c'est forcément 'le grand complot d'extrême droite' ou encore 'les trotskistes révolutionnaires'. Cette époque est révolue et les citoyens ne se laissent plus abuser par ces fariboles. Il faut quand même en avoir conscience... Vos références sont un peu datées et ce monde là n'existe plus. Bonne soirée.

  26. jcvd - 8 juillet 2010

    L'important est de rester awaaaaare!

  27. jerome manin - 8 juillet 2010

    Les élus du Grand Lyon, au moins Gérard Collomb et les 40 vice-présidents se doivent de nous éclairer sur leurs pratiques de corruption. Les équivalences au niveau de la ville et de la région seront abordées par la suite.

  28. Yvan, de Lyon - 9 juillet 2010

    Bon c'est vrai que c'est une information qui a priori, concerne les lyonnais.Sauf que, comme Médiapart avec l'affaire Bettencourt, LyonCapitale sort une grosse affaire de corruption.Cette fois-ci c'est une gestion socialiste qui est mise en cause...Affaire qui à l'évidence embarrasse (le mot est faible...) le Maire de Lyon. Maire qui, envisage de présenter sa candidature en 2012.Affaire locale, avec retentissement national.Après que, le Maire ai appeler à la vindicte populaire contre LyonCap, en invitant les agents et les syndicats à déposer plainte contre LyonCap, voila que LyonCap est mis au banc des accusés et de ceux qui doivent faire silence !A mon niveau d'information, il me semble que l'affaire d'état ' Bettencourt' et l'affaire du 'Grand Lyon' ont le même fond. De l'argent et des politiques.L'enquête menée par Slim Mazni et les pièces publiées devrait inciter le Maire de Lyon à saisir la justice.Pourquoi ne le fait-il pas ?!

  29. Grand Lyonnais - 9 juillet 2010

    Quelqu'un peut me dire où est l'affaire de corruption on ne comprend rien comme d'habitude, calomnie ça c'est certains. Qui est corrompu par qui comment. Merci de nous éclairer Yvan.

  30. jerome manin - 9 juillet 2010

    @Yvan, de Lyon. Il reste aux obligés du régime Collomb, le déni de réalité à moins qu'il n'aient même pas lu l'article qu'il commentent puisque le gourou à frappé Lyon Capitale d'ostracisme.

  31. Grand Lyonnais - 9 juillet 2010

    Ça fait longtemps que je commente sans lire tu le fais sans réfléchir.

  32. webmaster - 9 juillet 2010

    Dernier avertissement, avant fermeture des commentaires.

  33. chiffon rouge - 9 juillet 2010

    Oui, c'est bien triste ces commentaires... En ce qui me concerne, je vais maintenant me contenter de lire et ne plus rien poster. Grand Lyonnais, Lumière and co. passent leur temps à accuser les journalistes de Lyon Capitale de 'fascistes' et 'poujadistes', c'est le degré zéro. L'exemple vient d'en haut : comme il est dit dans un de vos articles, le maire de Lyon a dit sur Scoop que vous étiez des calomniateurs. La ficelle est grosse. Et sa petite cour suit. Le plus grave c'est que son cabinet est bourré d'anciens journalistes. Je n'aimerais pas être à leur place.

  34. Grand Lyonnais - 9 juillet 2010

    Oui, c'est bien triste ces commentaires... En ce qui me concerne, je vais maintenant continuer à dénoncer la calomnie. Lyonnais, Chiffon rouge, Christian, Manin and co. passent leur temps à accuser sans preuve, à calomnier et diffamer, tant Gérard Collomb que Jean-Jack Queyranne ou Bernard Rivalta c'est le degré zéro. L'exemple vient d'en haut : comme il est dit dans un de vos articles, le maire de Lyon a dit sur Scoop que vous étiez des calomniateurs. Je crois qu'il a tout à fait raison, La ficelle est grosse. Et la petite cour de la droite et l'extreme-droite suit. Je n'aimerais pas être à leur place.

  35. chiffon rouge - 9 juillet 2010

    Une dernière pour la route. Elle est trop belle. Calomnie, calomnie...Reuters, 9 juillet 2010Mise en examen, la députée Sylvie Andrieux dénonce la 'calomnie' La députée socialiste des Bouches-du-Rhône, Sylvie Andrieux, affirme pouvoir démontrer la 'fausseté des accusations' après sa mise en examen, jeudi, pour 'complicité de détournement de fonds publics et complicité de tentative d'escroquerie'. La députée s'est vu notifier sa mise en examen par le juge d'instruction marseillais Franck Landou, qui l'avait d'abord convoquée comme témoin assisté dans ce dossier relatif à des détournements présumés de subventions du conseil régional de Provence-Alpes-Côte d'Azur. Arrivée au palais de justice de Marseille en début d'après-midi avec ses avocats, Me François-Noël Bernardi et Gaëtan Di Marino, elle en est ressortie cinq heures plus tard avec une mise en examen assortie d'un contrôle judiciaire avec interdiction de rencontrer les autres mis en cause. 'J'ai apporté au magistrat instructeur les premiers éléments permettant de démontrer la fausseté des accusations', a réagi l'élue socialiste dans un communiqué. 'Mon nom ayant été évoqué à plusieurs reprises (...) je tenais à mettre un terme aux supputations et calomnies répandues depuis deux ans sur ma personne', ajoute-t-elle, affirmant qu'elle donnera de nouveaux éléments 'permettant de confondre ceux qui n'ont cherché (...) qu'à me déstabiliser'. La députée de 48 ans est soupçonnée d'avoir fait verser 700.000 euros à des associations 'paravents' pour obtenir les voix d'électeurs dans sa circonscription des quartiers Nord de Marseille, alors qu'elle était vice-présidente en charge de la politique de la ville au conseil régional. Sylvie Andrieux, qui demandait à être entendue depuis plusieurs mois dans le cadre de cette affaire, a toujours assuré que l'attribution de subventions relevait des responsables administratifs de la région. Vingt-deux personnes ont déjà été mises en examen dans cette affaire, dont des hauts fonctionnaires de la région et l'attaché parlementaire de Sylvie Andrieux, Roland Balabas. Le dossier porte sur des faits présumés de 'détournements de fonds publics, escroqueries, recels, abus de confiance et faux'. L'immunité parlementaire de Sylvie Andrieux a été partiellement levée le 7 avril dernier par le bureau de l'Assemblée nationale. Michel Vauzelle, président PS de la région Paca, s'est constitué partie civile dans ce dossier.

  36. Grand Lyonnais - 9 juillet 2010

    Ça ce n est pas de la calomnie c est de l amalgame. Que tu pratiques allègrement en alternance avec la calomnie. Quel rapport avec la choucroute ?

  37. chiffon rouge - 9 juillet 2010

    Quel rapport ? C'est de l'humour ? Allons-y alors : la choucroute est du chou coupé finement et soumis à lactofermentation dans une saumure.

  38. Grand Lyonnais - 9 juillet 2010

    Quel rapport ?

  39. chiffon rouge - 9 juillet 2010

    Si vous ne voyez pas tant pis pour vous. Cette fois je vous abandonne définitivement ! Sans être élitiste, pour que les joutes intellectuelles soient intéressantes, il faut avoir l'esprit vif. Et sans vouloir vous offenser, ce n'est pas tout à fait votre cas. 'Voilà ce qu'à peu près, mon cher, vous m'auriez dit Si vous aviez un peu de lettres et d'esprit : Mais d'esprit, ô le plus lamentable des êtres, Vous n'en eûtes jamais un atome, et de lettres Vous n'avez que les trois qui forment le mot : sot! Eussiez-vous eu, d'ailleurs, I'invention qu'il faut Pour pouvoir là, devant ces nobles galeries, Me servir toutes ces folles plaisanteries, Que vous n'en eussiez pas articulé le quart De la moitié du commencement d'une, car Je me les sers moi-même, avec assez de verve Mais je ne permets pas qu'un autre me les serve.'

  40. Grand Lyonnais - 9 juillet 2010

    excuse moi de ne pas lire cette soupe sortie d'un esprit trop orgueilleux.Je répète la question tout en prenant acte que tu n'as pas de réponse. Quel rapport entre l'histoire en PACA et à Lyon?Sauf à imaginer que dans ton habitude d'amalgamer tu voudrais dire que parce qu'un socialiste est mis en examen dans une affaire tous les socialistes doivent l'être ou sont coupables.En l'absence de réponse je suis obligé de le faire moi-même. preuve que tout cela n'a que peu d'intérêt.Bravo on retombe dans les méthodes fascistes.... décidément...

  41. rifdel'atlas - 9 juillet 2010

    Dramatique, dramatique que cette affaire soit prise en otage dans les commentaires par deux ayatollahs qui m'ont littéralement saoulé!!! Chiffon rouge et Grand Lyonnais, c'est bon on a compris... est-ce qu'on peut parler de cette enquête, je l'ai lu, y'a des éléments, Grand Lyonnais nie tout alors qu'il y a des preuves et Chiffon Rouge passe son temps à faire des revues de presse sur les socialistes et Collomb...!!! stop, parlons du fond, vous avez pris en otage ce forum messieurs ou dame..

  42. Grand Lyonnais - 9 juillet 2010

    Quelles preuves ?

  43. rifdel'atlas - 9 juillet 2010

    ben vous êtes de mauvaise foi. je constate que l'article de Lyon Capitale évoque la disparition de 780 000 euros, qu'une factre a été payé deux fois, évoque des notes concernant des prestations non réalisées de sociétés.... je ne sais pas si vous lisez la presse avant de vous prononcer, moi oui. je note juste qu'il y a une enquête. débattons dessus. vous vous fermez les yeux et chiffon rouge fait de l'idéologie. Vous êtes tous les deux ridicules et au degré zéro du raisonnement et de l'honnêteté intellectuelle. j'ai rêvé ou il y a des documents publiés. J'ai rêvé ou le journaliste fait état de témoignages. je demande juste que l'on débatte de ces éléments... mais vous ne donnez pas envie de débattre avec vous. vous êtes fermé

  44. Elyonor - 9 juillet 2010

    Peu importe que la présumée affaire de corruption ici présente concerne la gauche. L'important est que nous devrions tous être d'accord pour affirmer que ces affaires soient indignes. Mais ici, nous avons des individus qui selon leur opinion jutifient des actes même les plus condamnables dès lors que cela touche le parti pour lequel ils sont sympathisants. C'est effrayant que ce conditionnement.

  45. Grand Lyonnais - 9 juillet 2010

    Le problème voyez vous amis pourfendeurs au panache immaculé, c'est que tout ceci n'est qu'allégation, qu'il n'y a pas le début d'un élément. Que lorsque la justice met en examen la présomption d'innocence est déjà bafouée. Qu'ici il n'y a même pas cela. Que le journaliste (désolé) devrait dire 'un employé affirme que'Et qu'Elyonor et Rif devraient dire, si un employé est réellement soupçonné d'avoir fait cela une enquête doit être ouverte.En tous cas je le dit. Je ne sais pas si une personne, deux personnes dans un service avec la complicité d'une entreprise ou plusieurs ont fauté, je n'en sais rien car ce n'est certainement pas dans ces colonnes que la vérité jaillit.Par contre s'il y a un soupçon qu'il y ait une enquête. Nous verrons.En attendant les laquais millonistes déversent leur rage avec les mêmes méthodes que leurs aînés. L'avantage de cette situation c'est que tout le monde peut s'en apercevoir.

  46. Elyonor - 9 juillet 2010

    S'il n'y avait pas de journalistes, combien d'affaires 'politiciennes' verraient le jour ?

  47. Grand Lyonnais - 9 juillet 2010

    en fait cela dépend de quel genre de journaliste parle-t'on ?

  48. Elyonor - 9 juillet 2010

    Le genre de gauche ce sont des journalistes, le genre de droite sont des professionnels de la calomnie. On a bien compris ton raisonnement Grande Lyonnaise. CQFD mon message précédent. C'est effrayant ce conditionnement. 🙁

  49. Grand Lyonnais - 9 juillet 2010

    Désolé PerduLNor mais avec mon QI d' ampoule je n ai rien compris. C'est tellement décousu.

  50. christian - 9 juillet 2010

    ras le bol de lire le lyonnais qui se dit 'grand' - encore faut il le prouver ... et ce n'est pas ses écritures qui vont l'aider !il nous abreuve de propos tout dégoulinants de cirage de pompes de son ami GEGE - ça devient pénible franchement ! c'est donc cela pour lui le débat ? en dehors des insultes et des tentatives d'humiliations ?

  51. eugene saco - 9 juillet 2010

    1-0 pour l'Espagne dimanche soir.

  52. Grand Lyonnais - 9 juillet 2010

    Je comprends ta colère Thalassa. En effet ce soir c'est faut pas rêver a la place de Thalassa. C'est quoi le débat sur quelle base? Quel objectif ? Juste il faut le dire ! D' un autre coté ici ce n'est pas un espace de débat.

  53. jerome manin - 7 août 2010

    Le Régime Collomb fera-t-il une mise au point sur la corruption au Grand Lyon ou se contera-t-il de valider les les propos pathologiques d'un de ses contractuels sur Lyon Capitale ?

  54. mezig - 2 janvier 2011

    Corruption, Managment des familles politiques de lyon pas lyon gd lyon pas gd lyon quelques qu'elles soient nous indiffèrent.

  55. mezig - 2 janvier 2011

    Sissi faut rêversi on ne rêve plus c'est que l'on est en retard de sommeil

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut