péage

Collomb : trois idées pour un péage urbain “à horizon 2020”

Trois types de péage sont imaginés par le maire de Lyon pour aider à financer l’Anneau des Sciences. Des études seront lancées prochainement par l’État. Gérard Collomb envisage ce droit à circuler “à l’horizon 2020”.

Malgré les baisses de dotations de l'Etat, le maire de Lyon ne compte pas abandonner si vite ses projets d'investissement. Même l'Anneau des Sciences, au coût de 2,2 à 2,5 milliards d'euros, n'est pas écarté. Pourtant, la puissance publique aurait à débourser 120 à 150 millions d'euros par an pour la réalisation de cet équipement dans le cadre d'une concession ou d'un partenariat privé-public (1), quand la métropole devra se contenter de 250 millions d'investissements annuels au cours du mandat à venir. Pour y parvenir, Gérard Collomb compte demander des financements européens, et surtout mettre le privé à contribution – comme souvent pour ses grands projets.

Un titre incluant aussi les TCL ?

Un péage a toujours été prévu pour cofinancer l'Anneau des Sciences. Mais dans Le Progrès de jeudi, Gérard Collomb évoque aussi plus largement l'hypothèse d'un péage urbain. Il s'en est expliqué devant nous. "Il y a trois possibilités de péage : tronçon, zone et urbain", a-t-il développé. Dans le premier cas, seul l'usager de l'infrastructure crache au bassinet, comme pour une autoroute ou l'actuel périphérique nord. Lors du débat public, il a été estimé qu'il rapporterait 40 à 75 millions d'euros par an (valeurs 2011). Le deuxième met à contribution l'ensemble des automobilistes d'un périmètre donné, tel qu'il existe à Londres, Milan ou Stockholm. Pourrait ainsi être concerné le cœur d'agglomération délimité par l'actuel boulevard Laurent-Bonnevay (périphérique existant), incluant Lyon, la majeure partie de Villeurbanne et partiellement Bron et Vénissieux. Le péage urbain, tel que l'imagine le maire de Lyon, revient au même, sauf qu'il permet aussi d'utiliser les TCL. C'est un titre de mobilité donnant accès à tous les modes de déplacement.

"On est en train de regarder tout ce qui fonctionne dans le monde, jusqu'à Singapour", précise Gérard Collomb. L'État s'est aussi engagé à financer les études qui devraient être réalisées l'an prochain. Ce péage pourrait être instauré à l'horizon 2020, contribuant à réduire l'encombrement automobile et à financer le bouclage du périphérique.

Le maire de Lyon est aussi confiant quant au contournement autoroutier de Lyon, qui passerait "plutôt à l'est", soit dans le prolongement de l'A432. "Nous avions engagé des discussions avec M. Cuvillier [ex-ministre des Transports, NdlR], il est parti ! Il va falloir refaire de la pédagogie avec M. Vidalies [le nouveau ministre, NdlR]", précise le maire de Lyon.

---

(1) La somme inclut le réaménagement des quais du Rhône, des opérations d’accompagnement pour les communes de l’Ouest lyonnais et les nouvelles lignes de transport collectif investies par le Sytral.
8 commentaires
  1. bruitdevert - 28 août 2014

    Le TOP ; un signe positif envoyé aux irréductibles automobilistes ('ceux qui travaillent et ne peuvent pas faire autrement !!') et une dépense énorme consacrée à la voiture au détriment de projets plus vertueux en terme de vivre ensemble. Le contournement autoroutier de Lyon existe déjà par ailleurs, il s'agit de l'A46 de Givors à Villefranche...http://bruitdevert.fr/2014/04/lanneau-des-sciences-ce-nest-pas-le-top/

  2. Sophie_Lyon - 28 août 2014

    De mieux en mieux ! C'est pas demain que je vais abandonner mon vélo !

  3. Robes Pierre - 28 août 2014

    Compréhensible pour les axes à créer, On va payer pour le boulevard Bonnevay, un comble s'agissant d'une départementale, RD 383, ce qui va rien améliorer en terme de fluidité, une des solutions, portiques et péages aux plus de 7.5 tonnes ceux qui dégradent les chaussées

  4. Robes Pierre - 28 août 2014

    Boulevard L Bonnevay j'oubliai inauguré en 1958 , presque 60 ans !!! Gérard avait 11 ans!!

  5. Albrog - 28 août 2014

    Le périph ouest est nécessaire, quoiqu'on en pense. Après les péages...

  6. blabla0 - 28 août 2014

    ce sera certainement la deuxième idée dans un premier et la trosième a terme (peage urbain) car sinon il faudrait renforcer/prolonger toutes les lignes TCL d'ici 5 ou 6 ans, ce qui me parait un peu court vu les finances du sytral

  7. darad - 28 août 2014

    Pour mieux se déplacer, diminuons la densité des quartiers très denses, au lieu de concentrer plus de gens sur des espaces réduits, donc pollués par la surpopulation et ses excès en tous domaines. Cela évite les régimes de répression, péage et exclusion. Il est urgent d'arrêter le scandale des bus roulant presque vides sur trop de sections et trop souvent: 12 tonnes d'un bus pour déplacer quelques centaines de kilos de passagers, transportés mieux et plus confortablement par une seule voiture.

  8. Gérard Dutal - 2 septembre 2014

    Très bonne nouvelle! Le bouclage du périphérique ne semble pas abandonné? Il faut absolument le réaliser rapidement, c'est une nécessité pour le développement de toute l'agglomération et éviter l'asphyxie de la presqu'île et l'empoisonnement programmé de ses habitants. Tous les partis politiques (à l'exception des Verts comme sur tous les projets !)étaient d'accord pour cette réalisation. Ils ne vont maintenant chercher des noises à Collomb sur le financement de ce projet,il faut avancer et vite

Les commentaires sont fermés

Faire défiler vers le haut