Gérard Collomb et Thierry Braillard
© Tim Douet

Collomb sauve Rivalta mais plie face à Braillard

Après six heures d’opérations de vote répétitives, la dernière demi-heure du premier conseil de l’histoire de la métropole a connu son lot de rebondissements. Bernard Rivalta, contraint à un troisième tour, a finalement été réélu face à un candidat UMP.

En revanche, un socialiste, Bruno Lebuhotel, a été défait par surprise par Ludivine Piantoni (PRG) au terme d’une manœuvre orchestrée depuis Paris par Thierry Braillard, le secrétaire d’État aux sports.

Il aura fallu trois tours à Bernard Rivalta pour rester un conseiller métropolitain qui siège dans la commission permanente. En ballottage légèrement défavorable après le second tour, la majorité de Gérard Collomb s'est ressoudée entre le deuxième et le troisième tour. Bernard Rivalta pourrait devoir son sauvetage à l'intervention presque inespérée des socialistes villeurbannais, qui ne le portent pas dans leur cœur mais qui auraient, au dernier moment, préféré éviter un nouveau camouflet à Gérard Collomb, le président de la métropole.

81 élus envoient un signal positif à Thierry Braillard

Mis en difficulté sur le cas Rivalta, le sénateur-maire de Lyon a perdu quelques minutes plus tôt une bataille inattendue pour la 24e et dernière nomination à la commission permanente. Le candidat Bruno Lebuhotel, qu'il soutenait, s'est fait battre par une candidate du Parti radical de gauche, une formation qui fait partie de ses alliés à la Ville comme à la métropole.

Même s'il ne siège pas à la métropole, Thierry Braillard, le secrétaire d'État aux sports (PRG), aurait été à la manœuvre, signifiant dès ce vendredi à différents groupes politiques, y compris d'opposition, qu'il apprécierait un geste de leur part. Vers 20h30, ce vendredi soir, 81 élus lui ont envoyé un signal positif qui résonne comme un camouflet pour Gérard Collomb, mis en minorité le temps d'un vote dans son assemblée.

L'opposition n'avait pas hésité une seule seconde devant la perspective de semer la zizanie dans la majorité de Gérard Collomb. Lequel a ensuite interpellé Ludivine Piantoni, en référence à son élection grâce à des voix venues de la droite : “On choisit toujours ses amis.”

Dans ce nouvel épisode de la guerre larvée entre le maire de Lyon et le secrétaire d'État aux sports, Thierry Braillard a gagné par procuration.

Les commentaires sont fermés

Faire défiler vers le haut