métro oullins
©elise Julliard

Collomb peine à se réinventer

L'argument phare de Gérard Collomb pour briguer un troisième mandat, c'est son bilan. En présentant son programme jeudi soir, le maire-candidat a joué la carte de la continuité. Tous ses plus grands projets découlent de ses deux précédents mandats.

Après lecture du programme de Gérard Collomb, un constat s'impose : le troisième mandat qu'il sollicite auprès des lyonnais se placerait dans la continuité des deux précédents. Le maire-candidat n'a pas souhaité ou pu proposer un nouveau souffle. Dans ses équipes, on nous promettait pourtant depuis des mois qu'une nouvelle dynamique serait enclenchée. La composition des listes n'a pas apporté la preuve éclatante du renouvellement des cadres de son probable futur exécutif. La présentation de son programme laisse le même sentiment.

Part-Dieu, Confluence : du réchauffé

Les projets les plus ronflants ne font que s'inscrire que dans la continuité du mandat qui s'achève. Le plan Part-Dieu 2021 est déjà sur les bureaux des services à la communauté urbaine. La deuxième partie du réaménagement de la Confluence avancée par Gérard Collomb est déjà en travaux ou en phase d'études. "Ce sera une ville jardin que nous allons développer", développe-t-il. Des mots déjà prononcés quelques mois plus tôt. La rénovation de l'Hôtel-Dieu qui a fortement impacté le mandat actuel s'invite dans le programme 2014-2020. Les opérations de rénovation urbaine annoncées à la Duchère et à Mermoz s'inscrivent là aussi dans la droite lignée du mandat actuel. La brigade équestre sur les berges du Rhône refait surface tout comme la rénovation de l'hôpital Édouard Hériot. Quant au tronçon ouest du périphérique lyonnais promis depuis 2001, il sera encore au programme.

Le métro, la seule nouveauté

métro oullins ()

©elise Julliard

C'est finalement en matière de transports que Gérard Collomb se montre le plus surprenant. Sa proposition de créer un métro entre le Vieux-Lyon et Tassin fait donc figure de seule vraie nouveauté. Concernant le prolongement de la ligne B aux hôpitaux sud, le Sytral travaille déjà sur le sujet. L'annonce du raccordement de T1 aux hôpitaux Est avait déjà été annoncée depuis quelques mois. Au rayon des "vraies" nouveautés, le maire sortant promet de créer une cité du cinéma et trois nouvelles bibliothèques dans lesquelles il sera désormais possible d'emprunter des livres 24 heures sur 24.

Rattraper le temps perdu

Terreaux © J_El-mlaka ()

© J.E.M

Sur des dossiers moins gourmands en finances publiques mais fortement symboliques, le candidat Gérard Collomb place là aussi ses pas dans ceux du maire sortant. Ainsi des Vélo'V pour enfants seront mis à disposition des familles. Ce programme peut aussi se lire comme une session de rattrapage avec des promesses non tenues de 2008 qui ressurgissent : réaménagement de la rue Victor Hugo ou de la place des Terreaux, achèvement du réaménagement de la friche RVI et de l'esplanade du Dauphiné.

Dans l'entourage de Gérard Collomb, depuis le début de la campagne, le bilan est présenté comme l'argument phare d'une probable réélection. La présentation du programme n'a fait que renforcer cette volonté de miser sur la continuité. Face au "nouveau venu" Michel Havard, les équipes du maire opposent la "marque" Collomb.

2 commentaires
  1. carton rouge - 28 février 2014

    Bien sûr qu'il radote ! Mais à Décines on a le Grand Stade Aulas au travers de la gorge. Il n'en parle pas pourtant c'est ce scandale politico-financier qui absorbera tous nos impôts au détriment de ce qu'il promet et qu'il ne pourra pas financer. Grand Lyonnais réfléchissez avant de vous faire tondre.

  2. romain blachier - 28 février 2014

    Un jour Lyon Cap dira du bien de Collomb...enfin peut-être, enfin un jour? mais pas aujourd'hui apparemment encore. Bon week-end à vous.

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut