Gérard Collomb s'allie à la droite pour barrage aux écologistes
Gérard Collomb s’allie à la droite pour barrage aux écologistes / (Photo by JEFF PACHOUD / AFP)
Article payant

Collomb, dernière sortie à droite à Lyon

Affaibli par des résultats catastrophiques au premier tour des élections municipales et métropolitaines, Gérard Collomb s’est relancé dans l’entre-deux-tours en s’alliant à la droite pour essayer de “sauver” Lyon des écologistes et “se sauver”. Une alliance qui passe mal, même si elle s’inscrit dans une forme de continuité de son parcours politique au fil des ans, et menace de ternir la fin de son histoire avec Lyon.

Été 2018. Les proches de Gérard Collomb s’activent. Le patron est sur le retour. Il en a soupé du ministère de l’Intérieur. Pour justifier son départ de la place Beauvau, le numéro deux du gouvernement diffuse ses éléments de langage : son absence a aiguisé l’appétit de Laurent Wauquiez qui s’imagine désormais président de la Métropole. Et seul Gérard Collomb peut l’en empêcher. La droite extrême menace son modèle lyonnais. “À partir de juin 2018, il a commencé à envisager son retour. L’argument c’était de bloquer Laurent Wauquiez. Il devait lui faire barrage. C’est l’argument rationnel central de son départ du ministère”, s’étrangle Georges Képénékian, alors maire de Lyon et bientôt poussé vers la sortie et sur les routes de la dissidence. Les perroquets de la Collombie vont répéter en chœur et avec zèle un message qui laisse leurs interlocuteurs souvent incrédules. “Il ne pourra plus nous refaire le coup du ‘avec moi, c’est moins pire que si la droite l’emporte’”, s’amusait Pierre Hémon, conseiller métropolitain EÉLV. Longtemps, Gérard Collomb a eu des mots durs pour le président de la Région. Il résume sur son compte Twitter : “Laurent Wauquiez incarne une droite dure, radicale, clivante.” À la Région, le départ pour Paris du maire de Lyon a été vu comme un soulagement. L’entourage du président de la Région savourait à l’époque d’avoir retrouvé des relations de travail correctes avec la Métropole de Lyon depuis que David Kimelfeld assurait l’intérim.

Il vous reste 90 % de l'article à lire.
Article réservé à nos abonnés.

Connectez vous si vous êtes abonnés
OU
Abonnez-vous

à lire également
Dimanche, lors de l'élection d'Anne Thoraval la nouvelle maire du 9e arrondissement, Gérard Collomb s'est dit prêt à créer une association de défense écologiste voire à monter une Zone à défendre pour ne pas voir de télécabine passer au-dessus de chez lui dans le 5e arrondissement.
Faire défiler vers le haut