cantonales Collomb
Robin Favier

Collomb, chef de guerre des cantonales

cantonales Collomb ()

Robin Favier

Alors que Rivalta est sur le départ et que d'autres se disputent le leadership socialiste au Département, c'est le maire de Lyon qui est apparu comme le capitaine des socialistes pour les cantonales, présentant jeudi 25 novembre ses huit candidats lyonnais. Il a critiqué (mollement) Mercier sur le musée des Confluences.

Cette fois, ils jouent la gagne. Alors que le conseil général est depuis toujours acquis au centre-droit, les socialistes disposent pour la première fois d'une réelle chance de victoire. "En face on sent la panique", souffle Louis Pelaez, conseiller général sortant (radical de gauche).

"D'une patience exemplaire sur le musée"

Ce jeudi le PS présentait ses huit candidats à Lyon. Un seul est une femme Cécile Michaux, envoyée au casse-pipe dans le 6e arrondissement. Et deux d'entre eux ne sont pas socialistes : Louis Pelaez (Radical de gauche) et Thomas Rudigoz (centriste). Cette bataille devrait logiquement être conduite par Bernard Rivalta, président du groupe socialiste. Mais persona non grata à Villeurbanne où il était élu, il ne siégera plus en mars prochain. Faute de leader départemental, c'est Gérard Collomb qui tient la barre. D'ailleurs, sur leurs affiches, tous sont estampillés comme "candidats soutenus par le maire de Lyon".

En préambule, le sénateur de Lyon dit combien il aimerait voir le Département "en concordance" avec la ville. Puis il en vient en critiquer la tête d'affiche adverse, Michel Mercier. Mais il ne sort pas le bazooka : pas un mot sur l'affaire Rhônexpress où des soupçons de favoritisme pèsent sur le président du Département. Dangereux pour Collomb qui pourrait se voir rappelé l'affaire de corruption du service propreté de la communauté urbaine. Il aurait pu taquiner Mercier sur son cumul entre ministère et Département. Terrain glissant : lui aussi cumule Sénat, ville de Lyon et communauté urbaine. Alors il brandit la carte départementale des résidences de personnes âgées. "C'est le désert dans l'agglomération, attaque-t-il. Il manquera des places". Autre angle d'attaque : la petite enfance. "On créé beaucoup de crèches, mais le nombre d'assistante sociale sur la ville de Lyon stagne".

"Gégé" se chauffe, il est parti. "On aurait pu être plus critique sur le musée des Confluences", lance-t-il. Et critique, il va l'être : "Nous avons été d'une patience exemplaire (...) on me disait 'le musée, c'est super pour votre quartier, vous n'aurez qu'à vous laissez porter par le mouvement'. Aujourd'hui la Confluence, elle est presque finie". Le musée est encore sur papier. Et Collomb de pointer le coût du projet : "250 millions d'euros, contre 120 millions d'argent public pour le quartier". Le maire en siffle d'étonnement.

cantonales Collomb ()

© Robin Favier

Philip déjà dans le fauteuil

Bernard Rivalta prend la parole. Il relève que le conseil général représente 1,4 million de citadins résidant dans l'agglomération et 300.000 habitants extérieurs au Grand Lyon. "Il fait bon être une petite commune", souligne-t-il, évoquant les subventions qui pleuvent sur les campagnes, pour "le lait, la viande bovine, le Beaujolais..." Il réclame un "meilleur équilibre" en faveur de la ville. Par exemple par un engagement ferme sur le périphérique ouest. Mais il ne sera pas le prochain président.

Les regards se tournent vers Thierry Philip. C'est l'espoir des socialistes. S'il gagne face au conseiller général sortant Lionel Lassagne (UMP) et que les autres conservent leur siège, le conseil général basculera à gauche. "Ce sera un match à six points" compare l'intéressé, qui veut faire campagne sur le "bouclier social" que serait le Département, fort de ses compétences sociales. Il l'a répété : s'il est élu, il démissionnera "à regret" de la Région. Sera-t-il le futur président du conseil général en cas de majorité de gauche ? Son nom revient, ainsi que celui d'Annie Guillemot (Bron) ou de Bernard Chaverot (St-Laurent de Chamousset). Un signe, Christian Coulon (Lyon 8e) note que des huit candidats socialistes de Lyon exhibés ce jeudi, un seul est déjà assis dans un fauteuil, en l'occurrence Thierry Philip.

Les huit candidats lyonnais soutenus par le PS :

Lyon 3e : Dominique Bolliet

Lyon 5e : Thomas Rudigoz

Lyon 6e : Cécile Michaux

Lyon 7e : Walter Graci

Lyon 8e : Thierry Philip

Lyon 11e : Jean-Michel Daclin

Lyon 12e : Louis Pelaez

Lyon 14e : Christian Coulon

à lire également
16 commentaires
  1. lyonnais - 26 novembre 2010

    -Oh et hein bon, moi Ave Cesar Collomb je suis le meilleur. Je vous le dit je suis le meilleur. -Mais oui dieu César vous le meilleur dans ce qui ce fait comme caca.La phase 1 de la Confluence c'est bien vous ave César qui l'avez inscrite au plan d'urbanisme de notre ville ??? - non???, ah bon, c'est nouveau nous ne le savions pas ! - Pour vous rafraîchir votre cervelle qui n'est pas 'des canuts' hélas pour vous c'est bien vous qui l'avez fait petit roitelet.Donc si le musée de la Confluence va au bout du monde, c'est bien à cause de vous car si j'étais le Président du Département j'irai la où le terrain est moin cher et comme le terrain appartient au Département, il y est aller.'aujourd'hui la Confluence est presque fini', vous vouliez certainement dire que ce sera le paradis du troc, vos bâtiments d'habitations avec ces barres les unes contre les autres, sa dalle du Monolyte comme à Argenteuil devriendrons un nouveau squatt.Pourquoi voter pour un candidat comme Philip qui vous represente quand l'on sait que la tour Incity ne se fera pas, uoi vous nous mentez cher César, où voyez vous que l'on fait une tour sans parkings???Pourquoi je voterai pour Rudigoz quand l'on voit que sur l'Antiquaille une barre d'habitation à des porte d'entrée en tolle comme à la prison pour rentrée chez soi, et puis Maya l'abeille (oups) MAYA viendra pollué cette montée du chemin Neuf tout les jours, alertes alertes habitants de St-Jus vous qui étiez au calme c'est fini.Au lieu de maintenir la barre de la ville vous nous en créer des Barres qui elles exploseront dans peu de temps, petit César Collomb. Donc c'est l'heure de vous faire partir vous et vos collistiers.

  2. corgnolon - 26 novembre 2010

    Depuis que Michel Mercier a été nommé Garde des Sceaux, les critiques envers sa gestion et sa personnalité sont devenues moins acerbes. Je donnerai ma main à couper que des socialistes lyonnais qui raillaient encore il y a quelques semaines Michel Mercier l'aient finalement félicité et ont insisté pour lui dire qu'il méritait cette promotion.

  3. jerome manin - 26 novembre 2010

    On dirait une équipe Collomb.

  4. lyonnais - 26 novembre 2010

    Il fallait lire lire dans mon précédent mail: pourquoi voterais-je pour Rudigoz avec ce four tout de l'Antiquaille ? et non je voterai pour Mr. ...

  5. jerome manin - 26 novembre 2010

    Collomb passe pour une lumière au milieu de cette cour des miracles.

  6. Yvan, de Lyon - 26 novembre 2010

    C'est a mourir de rire.La photo est très parlante.Les mines inquiètes, des amis fidèles rappelés à la rescousse. De l'autre côté, l'écharpe rose, pour rappeler que l'on est au ps, mais sans pour autant avoir une place à la table...Au milieu...Le désert, couvert par des gestes...D'après ce que j'ai pu comprendre, l'objectif de ces élus 'de gauche' serait de donner moins à la campagne pour en donner plus à la ville ?!Curieux objectif, surtout dans la bouche de monsieur rivalta... C'est vraiment dommage que Monsieur le Procureur de la République ne se saisisse par de cette affaire de faits présumés de corruption au grand Lyon.Vu la réaction, des parties en présence il doit y avoir matière à instruire...

  7. Battling - 28 novembre 2010

    @ YvanLe plus étonnant étant l'absolu complaisance journalistique à leur égard. J'attends un article d'investigation , un jour peut être, Mdr.

  8. BrokenStrings - 6 décembre 2010

    lyonnais 'la tour Incity ne se fera pas'Merci pour cette annonce, avez vous les sources précises et de qualité qui témoignent de son officialité. ? 😉

  9. lyonnais - 6 décembre 2010

    @BrokenStrings, Et oui, il faut savoir que les travaux de désamiantage de l'ex UAP sont arrêtés car pour que les travaux de reconstruction soit lancer par le promoteur il lui faut une garantie qu'il y aura plus de 60% de la surface louer/ou acheter. Alors qu'actuellement les deux potentiels grosses entreprises qui s'intérressent actuellement à Incity(donc AREVA...) ne veulent plus s'y installer car leur salariés ne veulent pas aller dans une tour sans parking. Tout le monde n'habite pas en centre ville!!Et elle a un deuxième inconvéniant majeur, c'est qu'elle est trop petite/trop fine en M2 par plateau et n'intéresse peux d'entreprises qui elles ont besoin de mettre leurs employés sur un niveau voir deux étages et pas quatre ou cinq étages comme on leur oblige. La seule Tour bien réaliser sur Lyon est la Tour Part-Dieu (ex Crédit Lyonnais)On parle d'une éventuelle innauguration pour 2015 et plus 2013, voir jamais !

  10. BrokenStrings - 6 décembre 2010

    lyonnais, Pour le moment aucune annonce officielle nous dit que la tour Incity ne se fera pas.. Peut être que la tour finira par intéresser des entreprises. 'deux potentiels grosses entreprises qui s'intérressent actuellement à Incity(donc AREVA...)' Qui est (ou était) la deuxième ?

  11. lyonnais - 6 décembre 2010

    BrokenStrings, C'est normal qu'il n'y ait aucune annonce officielle de la part de l'équipe Collomb pendant des élections cantonales.SANOFI était aussi intéresser par cette tour mais le plus gros des troupes devait venir d'Areva et puis on ne peut pas imposer au plus de 2 000 personnes de la tour de venir à pattes sans compter les visiteurs, surtout que ce sont des 'gros salaires'.Pour que cette tour puisse voir le jour... un jour, il aurait fallu que Lyon soit une des cinq villes mondes où toutes entreprises se doivent d'être présente sur place (New-York, Londres, Paris, Changaï ou Tokyo) ou un place mondiale comme Franckfort avec la banque Européenne.

  12. BrokenStrings - 6 décembre 2010

    Certes, vous avez probablement raison mais comme je l'ai dis plus haut Incity finira 'peut être' par intéresser d'autres entreprises et que la tour verra le jour. On ne peut pas savoir.

  13. lyonnais - 6 décembre 2010

    Il en faut des entreprises avec des pepettes vu qu'elle ferait presque 200m de haut. Allez brûler un cierge à deux jours du 8 décembre mais elle ne se ferra quand même pas, désolé pour vous peut-être?Le charlot de notre Maire a trop besoin de son collistier Thierry Philip, comment les gens peuvent voter pour un sous-chef au maître?, c'est la même famille!

  14. BrokenStrings - 6 décembre 2010

    Me parlez pas de ça, je suis de franche-comté je viens juste me renseigner sur le sujet Incity car on entend plus parler.

  15. lyonnais - 6 décembre 2010

    C'est toujours un de ces projets foireux que nous pond le maire de Lyon.

  16. lyonnais - 13 janvier 2011

    Sieur Philip candidat au 8ème cantons de Lyon, où en est le projet mal ficelé d'Incity ? Vous avez du mal à répondre??

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut