Cette semaine

On lui avait alors ri au nez... aujourd’hui, ça ne fait rire plus personne.

Go Sport Bellecour : fermeture prévue mi-juin
En janvier dernier, Lyon Capitale annonçait la fermeture du magasin Go Sport, rue de la République (1 er arr.) en raison de la non-reconduction de son bail commercial. Selon nos informations, c’est mi-juin que l’enseigne spécialisée dans la distribution d’articles de sport mettra définitivement la clef sous la porte. Une implantation au quartier du Confluent serait à l’étude par la direction.

Bisbille
Sur les 10 députés UMP qui ont voté contre la loi OGM, le 9 avril dernier à l’Assemblée nationale, (245 « pour »), 4 sont du coin. Ce qui fait de Rhône-Alpes la région la plus contestataire de la majorité présidentielle (Lire page 6).

Seins nus
Lucie Auger, élue miss France 1961 au Palais de Savoie, à Aix-les-Bains, et l'Association Internationale des Concours de Beauté pour les Pays Francophones (A.I.C.B.P.F.) inondent les mails des journalistes. L'objet du tsunami : lancer un appel de témoins de « miss » régionales à qui le couple De Fontenay avait demandé, comme à elle, de poser les seins nus et dont plusieurs avaient accepté.

36
Après la vague rose qui a soufflé sur Lyon et sur l’agglomération, Gérard Collomb devrait être réélu facilement vendredi prochain président du Grand Lyon. La bataille fait par contre rage pour savoir qui seront les 36 vice-présidents. L’exécutif a beau compter une armée mexicaine, souvent dotée de délégations microscopiques, il n’y a pas assez de places pour contenter tout le monde. Et il faut faire des savants dosages entre l’Est, l’Ouest, la gauche, la droite... Beaucoup espèrent être promus, mais un proche de Collomb prévient que “les nouveaux-venus sont rares : “deux tiers des vice-présidences ne devraient pas changer."

Le recteur Debbasch bache les lycéens
En marge du lancement des stages de remise à niveau pour CM1 et CM2 : “Les effectifs des manifestants sont faibles. La très grande majorité des lycéens ne sont pas solidaires de ce mouvement, parfois même, ils ne comprennent pas".
Le recteur de Lyon devrait se montrer plus prudent : jeudi 10 avril, 1200 lycéens protestaient dans la rue contre la suppression des postes. Ils étaient trois fois plus nombreux qu’il y a quinze jours.

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut