Candidats PS législatives : qui soutient Macron, qui soutient Hamon ?

Hamon ou Macron ? La plupart des candidats PS aux législatives ont fait leur choix. Un choix susceptible de changer pour certains.

Le meeting d'Emmanuel Macron à Lyon va résonner comme un coup de clairon pour tous les membres du PS du Rhône qui soutiennent déjà le candidat En Marche. Pourtant, d'irréductibles socialistes résistent toujours à l'appel de l'ancien ministre de l'Économie et des Finances et soutiennent encore le candidat du PS, Benoît Hamon.

Hamon ou Macron ? Qui soutient qui ? Petit tour d'horizon des candidats investis par le PS dans le Rhône.

Ils soutiennent déjà Macron :

2e circonscription : Hubert Julien-Laferrière, maire du 9e arrondissement

3e circonscription : Jean-Louis Touraine, député sortant

4e circonscription : Anne Brugnera, adjointe à l'Éducation à la Ville de Lyon

5e circonscription : Natacha Verpillot, militante

Ils soutiennent encore Hamon :

1re circonscription : Thierry Braillard, secrétaire d'État chargé des Sports

6e circonscription : Najat Vallaud-Belkacem, ministre de l'Éducation nationale et de l'Enseignement supérieur et de la Recherche

7e circonscription : Renaud Gauquelin, député sortant

11e circonscription : Jules Joassard, conseiller municipal à Sérézin-du-Rhône

12e circonscription : David Chizat, conseiller municipal à Pierre-Bénite

13e circonscription : Françoise Bergame, conseillère municipale à Genas

Thierry Braillard : de Hamon vers Macron ?

En réalité, tout n'est pas si simple et plusieurs cas méritent d'être approfondis. Pour le moment, Thierry Braillard est "loyaliste". En tant que membre du gouvernement et dans le cadre des accords avec le PRG, il soutient officiellement Benoît Hamon. Mais il pourrait rejoindre En Marche prochainement.

Dans la 1re circonscription, le secrétaire d'État aux Sports est concurrencé par Thomas Rudigoz, le maire du 5e arrondissement, qui a récemment rejoint En Marche et posé sa candidature pour être investi par le mouvement. Thierry Braillard n'est pas le seul candidat dit "loyaliste" qui pourrait rejoindre les rangs d’En Marche : Yves Blein, le maire de Feyzin, député sortant de la 14e circonscription, n'a pas encore donné sa préférence et l'annoncera ce vendredi soir à ses militants.

Enfin, dans la 10e circonscription, on ne connaît pas le positionnement de Jocelyne Giontarelli. Quant aux 8e et 9e circonscriptions, aucun candidat n'y a encore été désigné.

à lire également
Michel Havard, Georges Fenech, Najat Vallaud-Belkacem et Philippe Meunier © Tim Douet (montage LC)
L’année 2017 a laissé sur le carreau de nombreux élus et ministres. Les obligeant parfois à reprendre le cours d’une carrière professionnelle laissée en jachère, voire jamais construite. Si le matelas du cumul des mandats a amorti des chutes, certains heurtent le mur du réel. Tour d’horizon des battus et des recasés.
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut