Bonnell, président du comité de soutien de Collomb ?

Gérard Collomb dévoilera mardi matin son comité de soutien. Il sera animé par quatre personnaités de la société civile : Guy Darmet, Vincent Carry, Guillaume Decitre et Bruno Bonnell. Ce dernier soutien du maire de Lyon depuis 2001 pourrait en prendre la présidence.

Ce mardi matin, Gérard Collomb présentera son comité de soutien. D'après nos informations, Burno Bonnell, l'emblématique président de Robopolis et ex d'Infogrames, pourrait en prendre la présidence. En première ligne pour porter le maire de Lyon vers un troisième mandat, il devrait être accompagné par Vincent Carry (fondateur des Nuits Sonores), Guy Darmet (ancien directeur de la Maison de la Danse) et le libraire Guilaume Decitre. Bruno Bonnell est un compagnon de route historique de Gérard Collomb. Il le soutenait déjà en 2001. "Il fait partie des quelques patrons qui sont avec Gérard Collomb depuis le début. Et ils n'étaient pas nombreux à l'époque" souligne un soutien de la première heure du maire de Lyon.

Prendre Havard de court

Bruno Bonnell avait installé Infogrames dans le quartier de l'Industrie, l'une des grandes réalisations du maire d'arrondissement Collomb de 1995 à 2001. Le maire de Lyon avait tenté cet été de le faire entrer en politique mais le politique avait préféré décliner l'invitation. À côté de ses activités professionnelles, il est aussi chef de projet en charge de la robotique dans le cadre du plan de reconquête industrielle initiée par Arnaud Montebourg, ministre du Redressement Productif. "C'est un bon choix même si son soutien n'est pas une nouveauté. À côté de lui, toutes les personnalités du monde économique qui comptent seront là. Gérard Collomb va perbéniser Michel Havard", s'amuse un adjoint socialiste. En 2008, Dominique Perben s'était vu coupé l'herbe sous le pied par son rival. Une grande partie des patrons lui avait préféré Gérard Collomb. "Il est le challenger. C'est à lui de montrer qu'il est en capacité de gérer la ville. Ce n'est pas normal qu'il n'ait pas bougé le premier", enfonce l'adjoint.

4 commentaires
  1. grandlyonnaise - 18 novembre 2013

    tous des P D

  2. Electeur - 18 novembre 2013

    Le retour de la gauche caviar.

  3. grandlyonnaise - 18 novembre 2013

    il manque le préfet dans le comité de soutien mais il agit dans l'ombre !

  4. rémi - 19 novembre 2013

    'Notre' Jean Michel Aulas serait le choix le plus symbolique..

  5. populiste - 19 novembre 2013

    Un grand merci à Lyon Capitale pour l'information, fervent adversaire de la gauche et gros client de Decitre je vais dès ce jour mettre fin à mes achats chez eux.Un commerçant ne doit pas faire de politique.

Les commentaires sont fermés

Faire défiler vers le haut