Bayrou a-t-il tué le centre ? Thomas Rudigoz (MoDem) répond (2/5)

A Lyon, les divisions apparues lors des municipales sont toujours d'actualité et aucun signe ne laisse entrevoir que les familles MoDem vont se réconcilier. A Lyon, on peut se demander si le centre et le MoDem en particulier ne se suicident pas ? Toute la semaine, un élu centriste répond à cette question (Notre dossier spécial en cliquant ici)

Ce mercredi : Thomas Rudigoz, conseiller municipal à Lyon où il siège dans la majorité de Gérard Collomb et conseiller général du Rhône où il siège avec la gauche plurielle. Il fait partie de ce que l'on pourrait appeler le MoDem de gauche.
"François Bayrou n'a pas torpillé le centre car il est celui qui incarne le centre. Morin, Borloo sont assujettis à l'UMP qui suit le vieil objectif du RPR de miter le centre. Aujourd'hui, il y a six formations de centre-droit, c'est ubuesque. Le MoDem reste le seul parti du centre et ce même s'il a pris un gadin aux européennes. Le MoDem peut incarner un centre digne de ce nom. Bien sûr François Bayrou porte la responsabilité d'une campagne nationale à outrance lors des européennes. Malgré cela, il n'a pas tué le centre. Mais aujourd'hui, il doit faire émerger de nouvelles têtes. Il y a une trop grande personnification du parti. Il faut qu'il change. Je pense qu'il va le faire mais j'attends de voir. Au MoDem, tout ne peut pas se décider entre François Bayrou et Marielle de Sarnez. S'il continue dans cette voie, il y aura d'autres gadins et dès les régionales. Et ce sera dur d'être au second tour des présidentielles. Si le MoDem ne change pas de stratégie, il n'aura pas d'élus et candidater à la présidentielle sans cadres, ce sera très compliqué. Bayrou n'a pas tué le centre mais s'il poursuit son autisme, je ne donne pas cher des listes MoDem aux régionales. Il faut qu'il écoute les gens qui sont sur le terrain".

Propos recueillis par Paul Terra

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut