© Tim Douet

Auvergne-Rhône-Alpes : 52 % des habitants approuvent l'action de Wauquiez

52 % des habitants d'Auvergne-Rhône-Alpes interrogés dans un sondage paru ce vendredi dans La Tribune estiment que l'action politique de Laurent Wauquiez dans la région “va dans le bon sens”. Cependant 29 % des sondés connaissent les engagements de campagne du président du conseil régional. 

Selon un sondage  OpinionWay réalisé par La Tribune, 52 % des habitants d'Auvergne-Rhône-Alpes (52 %) considèrent que l'action menée par Laurent Wauquiez “va dans le bon sens”. Cette enquête d'opinion a été publiée ce vendredi, parmi les personnes interrogées, 5 % trouvent que la politique menée par le président du conseil régional va « tout à fait » dans le bon sens et 47 % “plutôt” dans le bon sens, 31 % “plutôt pas” dans le bon sens, 15 % “pas du tout” dans le bon sens et 2 % ne savent pas. 

Concernant sa notoriété, on apprend 71 % des habitants de la région interrogés peuvent citer le nom du président du conseil régional, 25 % ne savent pas et 4 % donnent un autre nom. On apprend aussi que seulement 29 % des sondés connaissent les engagements de Laurent Wauquiez de la campagne de 2015 (4 % oui tout à fait et 25 % oui plutôt) et que 71 % ne les connaissent pas (49 % plutôt pas, 22 % pas du tout). 

Selon le sondage, si la majorité actuelle présentait une liste actuellement, elle arriverait en tête avec 33 % des intentions de vote au premier tour. Derrière lui la liste de Christophe Boudot (RN) arriverait deuxième avec 17 % devant une liste LREM/MoDem conduite par Olivier Véran, député de l'Isère (16 %). Le PS de Jean-François Debat ne serait qu'autour de 10 % et la liste écologiste de Jean-Charles Kohlhaas à 8 %. 

Au 2e tour, la liste menée par Laurent Wauquiez serait toujours en tête (38 %) devant la liste (PS, LFI, PCF et EELV) qui arriverait 2e avec 23 %, celle LREM/MoDem (22 %) et celle du RN (17 %).

à lire également
Reconstitution de la grotte Chauvet © Camille Padilla
Son action est souvent invisible, mais l’Union européenne est un partenaire financier incontournable pour les collectivités locales. Sur la période 2014-2020, un peu moins de 3 milliards d’euros de fonds européens auront été ventilés en Auvergne-Rhône-Alpes, sur des champs très vastes, du numérique aux épiceries solidaires rurales.

Laisser un commentaire

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux
Faire défiler vers le haut