ANDRE GERIN, UN STALINIEN POUR RENOVER LA GAUCHE

Avec des députés comme André Gerin (PC), ce laps de temps risque d'être très insuffisant. Gerin, c'est la démagogie et le cynisme stalinien à l'ancienne. Celui qui veut "interdire le FN" ne se prive pas de jouer la surenchère nationaliste ou sécuritaire pour draguer l'électorat populaire, par exemple en écrivant à Chirac après les "émeutes de 2005" qu'il faut "rétablir l'ordre, pour éradiquer la gangrène, la barbarie, la sauvagerie"... Comme maire de Vénissieux, Gerin n'a jamais saisi les opportunités de faire décoller sa ville, grâce aux subsides de la politique de la ville ou de l'Europe. Quand la voisine Vaulx-en-Velin a transformé son centre-ville, et commence à en récolter les fruits - moins de chômage, plus de mixité, moins de "violences urbaines"... - Gerin a congelé sa ville, pariant que la misère sociale était son assurance-vie électorale. A Saint-Priest, Martine David (PS) faisait le même calcul... jusqu'à ce qu'elle soit laminée par une droite jeune et décomplexée.

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut