Pourquoi Buffet veut faire d’Oullins le 10e arrondissement de Lyon

À moitié sur le ton de la plaisanterie, le sénateur-maire (UMP) d’Oullins a annoncé qu’il envisageait de demander le rattachement de sa commune à Lyon. Il ferait de sa ville le 10e arrondissement lyonnais. Une démarche qui aiderait sa carrière politique mais qui laisse sceptiques les élus oullinois de gauche comme de droite.

Cette semaine restera comme celle du grand big-bang politique local. Michel Mercier et Gérard Collomb ont lancé les grandes manœuvres en annonçant leur volonté de retirer l’action du département du territoire du Grand Lyon mardi. François-Noël Buffet a clôturé cette folle semaine en annonçant qu’il voulait rattacher sa commune à Lyon. Des propos chocs tenus lors d’une conférence de presse que François-Noël Buffet nuançait quelques heures plus tard.

“Je n’ai pas fait de demande de rattachement d’Oullins à Lyon. Je me pose juste la question au vu de la création de la métropole. Je veux savoir comment sera gouverné le Grand Lyon demain et quel rôle auront les communes. À Oullins, nous gagnerions à intégrer Lyon sur le plan des impôts que supportent nos habitants comme sur celui des dépenses d’investissement que je serai ravi de voir pris en charge par le Grand Lyon. L’idée de rattacher Oullins à Lyon n’est pas une blague. En fonction des réponses qu’apportera Gérard Collomb sur le devenir des communes dans le fonctionnement du Grand Lyon, je ferai ou non une demande de rattachement”, explique-t-il.

Comme tous les élus du Grand Lyon, il n’a pas été concerté par Gérard Collomb dans la création de la métropole d’intérêt européen. Il redoute de voir les communes membres du Grand Lyon endosser un rôle similaire à celui des mairies d’arrondissement à Lyon : à savoir inexistant ou presque.

"De la tactique au service de son ambition"

Derrière le contexte institutionnel, les propos de François-Noël Buffet ont trouvé un fort écho puisqu’ils semblent épouser le cours de sa carrière politique. “À un an des municipales, on comprend sa motivation : il veut faire la nique à ses camarades UMP lyonnais. Pour être maire de Lyon, il veut supprimer Oullins. C’est de la tactique pure au service de son ambition personnel”, fustige Jean-Louis Ubaud qui a pris les propos du sénateur-maire d’Oullins au premier degré.

La réforme du cumul des mandats assombrit, en effet, l’avenir de François-Noël Buffet. En 2014, il ne pourra plus être parlementaire et diriger sa commune. Vice-président du groupe UMP au Palais du Luxembourg, il nous a souvent confié qu’un mandat parlementaire restait sa priorité. C’est en partant de cette idée qu’il avait, en juin, commencé à travailler sur son arrivée à Lyon. À l’époque, il envisageait de quitter Oullins pour se présenter contre Gérard Collomb en doublant Michel Havard et Emmanuel Hamelin les candidats déjà déclarés à droite.

Se sentant peu accueilli à Lyon, il opte pour une nouvelle tactique. Si sa ville d’Oullins est rattachée à Lyon avant les municipales de 2014, il apparaîtra comme le candidat légitime de la droite lyonnaise. En cas de victoire aux municipales, il accepterait de bon cœur de troquer le Sénat contre la ville de Lyon et le Grand Lyon. En cas d’échec, il pourrait cumuler son mandat parlementaire avec celui de conseiller municipal et de leader de l’opposition et ainsi se positionner pour 2020.

L'arrosé-arroseur

Mais avant de partir d’Oullins, François-Noël Buffet devra déjà commencer par convaincre les élus oullinois de gauche comme de droite. “Je défendrai mordicus le fait qu’Oullins doit rester une ville de plein exercice au sein de la future métropole européenne. C’est dans l’intérêt de la commune. Sous le régime de l’arrondissement, nous perdrons toutes nos compétences. Nous ne déciderons plus des taux d’imposition ni des équipements à construire”, argumente Jean-Louis Ubaud. L’opposant de François-Noël Buffet connaît bien les relations entre l’Hôtel de Ville et les mairies d’arrondissement puisqu’il travaille au cabinet de Gérard Collomb.

À droite, l’annonce surprise de François-Noël Buffet a étonné. “François-Noël Buffet ne m’a pas consulté. Pas plus que Gérard Collomb et Michel Mercier n’ont consulté quiconque avant de décider de faire du Rhône un département résiduel. La démarche logique aurait au moins été qu’il consulte son conseil municipal. En soi, la question ne me choque pas mais je trouve la méthode brutale. Quand j’étais maire d’Oullins, je m’étais posé la question. Si l’on regarde l’intérêt des Oullinois, intégrer Lyon serait avantageux : la ville aurait plus de capacité d’investissement et les impôts baisseraient”, souligne Michel Terrot, le député qui avait laissé le fauteuil de maire à François-Noël Buffet. En début de semaine, le sénateur-maire d’Oullins avait décrit la démarche de Gérard Collomb de méprisante pour les élus. Ce vendredi l’arrosé est devenu l’arroseur.

Une utopie ou une blague

Son initiative à peine lancée est déjà contestée. Elle est surtout très hypothétique. “L’idée de fusionner avec une autre commune du Grand Lyon n’a jamais été abordée”, estime Jean-Louis Ubaud en sa qualité de membre du cabinet de Gérard Collomb à la Ville de Lyon. “François-Noël Buffet dit toujours qu’il va faire beaucoup de choses mais au final, il ne va jamais nulle part”, s’amuse un cadre de l’UMP. Il arpente peut-être déjà le chemin du retour à Oullins en n’évoquant plus qu’une plaisanterie qui pourrait éventuellement devenir une réalité.

à lire également
Après l'attaque de Strasbourg qui a fait trois morts et treize blessés, Gérard Collomb a présenté le dispositif de sécurité du marché de Noël à Lyon. Il est également revenu sur les Gilets jaunes, appelant "à la retenue" dans le contexte actuel. 
3 commentaires
  1. olsoie - 10 décembre 2012

    Et pourquoi pas Villeurbanne, Carré de Soie, Venissieux...?

  2. hemax - 10 décembre 2012

    c'est vrai que ces derniers temps n(ont pas été morts en terme de politique locale. Oullins, pourquoi pas mais alors, quel statut pour villeurbanne et caluire? Sachant que cette dernière, comme oullins, restent a droite.

  3. Clément Delorme - 11 décembre 2012

    Dans le sens de l'Histoire, la proposition de François-Noël Buffet a le mérite de poser le débat, et d'échanger sur la vision que l'on a de l'agglomération... pour ceux qui en ont une !

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires

réseaux sociaux

Nos BD
Faire défiler vers le haut