Cours d’arabe : la nouvelle rumeur sur Najat Vallaud-Belkacem

Une fausse lettre de la ministre circule sur les réseaux sociaux. Par celle-ci, elle imposerait des cours d’arabe à l’école.

La cabale continue. La ministre de l'Education nationale est la cible d'une nouvelle rumeur sur les réseaux sociaux. Une fausse lettre adressée aux maires dont elle serait l'auteure est présentée, les prévenant qu'un conseiller de la direction départementale de l'Education nationale les contactera "afin de proposer bénévolement une heure hebdomadaire consacrée à la découverte de la langue arabe". "Je vous conseille vivement de donner un avis favorable à l'établissement de cette activité qui a pour but de gommer les barrières linguistiques que pourraient inévitablement rencontrer nos enfants dans un proche avenir", ajoute la missive. Qui conclut : "La France est et doit rester un pays multiculturel, dans l'intérêt et pour le bien-être de tous ses concitoyens."

Selon Le Parisien, le ministère est décidé à porter plainte contre cette usurpation. Si la signature de Najat Vallaud-Belkacem, scannée, est authentique, l'en-tête de la lettre – "ministère de l'Education nationale" – est incomplet, faisant l'impasse sur l'enseignement supérieur et la recherche.

Faire défiler vers le haut