Collomb s’envole pour le Japon, la Chine et la Corée

Le maire de Lyon opère un séjour de 12 jours en Asie, flanqué de vice-présidents. Jean-Michel Aulas le rejoint pour la Chine.

Les 12 jours asiatiques de Gérard Collomb. Celui-ci s'est envolé ce dimanche pour le Japon, accompagné de David Kimelfeld, vice-président en charge du développement économique, de Philippe Grillot, président de la CCI de Lyon, de François Turcas, président de la CGPME, et de Bruno Bonnel, président de Syrobo, le syndicat français de la robotique. Ils se rendront successivement à Tokyo, Yokohama, Nagoya et Osaka. Lyon est jumelé avec Yokohama depuis 54 ans. Et le Nedo, l'Ademe japonaise, intervient à Confluence pour mettre sur pied un smart grind (littéralement “réseau intelligent”).

A partir du 18 juillet, direction la Corée. Puis la Chine, du 22 au 26. Cette fois, Jean-Michel Aulas est de la partie. La communication de la Ville rappelle que Lyon dispose d'un consulat de Chine depuis 2011 et que de grands groupes sont venus s'implanter entre Rhône et Saône : Haier, Huawei et la Bank of China. Lyon est jumelé avec Canton depuis 25 ans.

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut