2 "bébés Queyranne"

Depuis le 9 mars, elle est maire de Chambéry, lui de Bourg-en-Bresse. En terre socialiste, Bernadette Laclais l'a été plus facilement que Jean-François Debat, qui a arraché cette ville à la droite. Dans les deux cas, leur participation à l'exécutif régional au côté du président Jean-Queyranne a servi d'accélérateur à leur carrière politique. "Ma fonction de vice-président m'a permis de donner de la crédibilité à ma vision du développement de Bourg-en-Bresse", explique Jean-François Debat. "Depuis 1998 et surtout 2004, les citoyens savent mieux ce qu'apporte la Région : les lycées, les TER et pour nous la liaison Lyon-Turin, ajoute Bernadette Laclais. Cette meilleure connaissance implique nécessairement une meilleure reconnaissance". Au lendemain de leurs victoires, tous deux ont d'ailleurs annoncé qu'ils resteraient vice-présidents de la Région.

Lire également : Rhône-Alpes, la gauche rafle tout

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut