Aurore Gros-Coissy
©NICHOLAS LARCHE / AFP

Subutex : Aurore Gros-Coissy de retour à Lyon quatre ans après

Sa condamnation à 20 ans de prison pour détention de stupéfiants cassée il y a dix jours par la justice mauricienne, la jeune femme est arrivée en gare de Lyon Part-Dieu ce samedi matin. La fin du calvaire pour cette habitante de Saint-Romain de Popey qui a toujours clamé son innocence.

"L'impression de n'être jamais partie". C'est ce que ressentait Aurore Gros-Coissy, emmitouflée dans sa doudoune, ce matin sur le quai de la gare Part-Dieu. Et pourtant. Cela faisait quatre ans que la jeune femme, aujourd'hui âgée de 27 ans, n'avait pas remis les pieds dans la métropole rhodanienne, ni en France d'ailleurs.

Incarcérée à l’île Maurice depuis 2011 et son interpellation pour trafic de Subutex, cette habitante de Saint-Romain-de-Popey a enfin pu retrouver sa famille. Ce midi, elle devait déjeuner dans un restaurant lyonnais avec sa mère et une amie venues l'accueillir, avant de retrouver son village.

Piégée par son ex-petit ami ?

Aurore était détenue sur la petite île de l'océan Indien après que les autorités aient retrouvé quelque 1680 comprimés de Subutex dans ses bagages. Ce substitut à l'héroïne, dont la prescription est très contrôlée en France, y est considéré comme un stupéfiant. Ce qui avait valu à Aurore une condamnation à 20 ans de prison.

Après quatre années de recours judiciaires la Cour suprême a finalement cassé cette condamnation, donnant raison à Aurore. Cette dernière a toujours clamé son innocence, assurant que les cachets avaient été placés dans sa valise par son ex-petit ami mauricien.

Aujourd'hui la jeune femme aspire simplement à retrouver une vie normale. Elle veut trouver un travaille, fonder une famille, et surtout oublier cette période difficile.

à lire également
2 commentaires
  1. Aurélien - 6 décembre 2015

    Le comité de soutien a libéré Aurore d’un cauchemar ! Elle s’est faite piéger par un trafiquant qui a placé du Subutex à son insu dans sa valise à son départ pour un voyage à l'île Maurice. A son arrivée, Elle a été arrêtée, accusée et condamné pour trafic tandis que le responsable court toujours en liberté en France. Après 4 ans de combat de l'association, la cour suprême de Maurice a finalement cassé le procès d'Aurore car aucun élément n'est à charge contre elle, une victoire car l'erreur judiciaire est admise. Aurore, libre, peut retrouver les siens et fêter Noël en France et rattraper 4 ans de vie volée! Soyons vigilant avec nos bagages lors de nos voyages à l’étranger! Portons devant la justice les trafiquants de médicaments qui détournent des centaines de millions à la Sécu!

  2. Bruno56 - 6 décembre 2015

    Le retour d'Aurore est une bonne nouvelle mais personne ne parle de la codétenue d'Aurore toujours en prison à Maurice alors que son transfert aurai du avoir lieu ainsi que celui d'un autre jeune homme toujours dans la même situation.Ces autres jeunes ne sont pas plus coupables qu'Aurore et il est dommage que l'association qui l'a défendu ai tant d’indifférence pour les victimes toujours détenus. D'autre familles on obtenu le transfert et la libération de leurs jeune bien plus rapidement et avec plus d'efficacité.Alors dire qu'il faut être vigilant c'est bien, faire libérer les deux autres jeunes encore détenus ce serai mieux.

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure


derniers commentaires
Faire défiler vers le haut