zadistes

Les Fils de Butte fixés sur leur sort le 28 octobre

zadistes ()

Le tribunal de grande instance a mis en délibéré au 28 octobre, soit avant la trêve hivernale, sa décision dans le dossier des Filles et Fils de Butte qui occupent des terrains autour du chantier du Grand Stade. Cinq cabanes sont dressées, habitées par une dizaine de personnes, "des nomades sans revenu", selon l'avocat de la défense, Me Etienne Tête. Elles risquent l'expulsion par les forces de l'ordre.

La Ville de Décines agit pour les déloger, pour son compte - elle affirme que deux terrains municipaux sont concernés - et au nom des autres propriétaires "qui nous ont mandatés pour défendre leurs intérêts", d'après le maire, Jérôme Sturla. Parmi ces propriétaires, le centre Léon Bérard. "On a pris des mesures pour protéger le terrain de toute dégradation", nous a indiqué la communication du centre, tout en refusant de parler de poursuite judiciaire.

---

Ci-dessous, un plan aérien des terrains occupés par les Filles et fils de Butte

Capture d’écran 2013-10-11 à 16.39.12 ()
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut