Palais de justice 24 Colonnes
© Eliot Lucas

Gang des saucissonneurs : la défense à la barre

Depuis une semaine, neuf coaccusés comparaissent aux assises du Rhône pour une série de cambriolages avec séquestration des victimes. Les avocats du principal accusé ont plaidé ce lundi.

Pendant plusieurs heures ce lundi après-midi, maîtres Négrutiu et Charle, avocats du chef de file présumé du “gang des saucissonneurs”, ont tenté d’obtenir la clémence de la cour d’assises. Leur client, Touffik R., et ses comparses sont accusés d’avoir commis fin 2011 pas moins de trois cambriolages violents dans la région lyonnaise, à Arnas, Décines et dans le 8e arrondissement de Lyon. Des cambriolages qui se sont soldés par la séquestration des victimes à leur domicile.

Les habitudes des victimes étaient minutieusement étudiées

Pendant plusieurs semaines, des commerçants, buralistes pour la plupart, étaient repérés et filés avant d’être violemment agressés chez eux puis ligotés. Les voleurs pillaient alors leur logement avant de prendre la fuite. Arrêtés en décembre 2011 à la suite d’écoutes téléphoniques, quatre des accusés comparaissent libres à l’audience et cinq autres, placés en détention provisoire, assis dans le box des accusés.

18 à 20 années de réclusion criminelle requises par l’avocat général

Dans sa plaidoirie ce lundi, Me Négrutiu a dénoncé le portait de son client, dépeint comme un véritable monstre par une accusation “approximative”, avant de reconnaître l’association de malfaiteurs mais de nier la participation de son client aux séquestrations. “Ces réquisitions sont dignes du procès du gang des barbares !” poursuivra Me Charle bien plus tard dans l’après-midi.

Touffik R., en larmes lorsque son avocat a évoqué son petit garçon attendant son retour à la maison, devrait s’exprimer devant la cour dans la matinée aujourd’hui avant que les jurés ne se retirent pour délibérer. Il devrait être fixé sur son sort dans la foulée. Le verdict est attendu d’ici la fin de la journée.

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut